Publicité

L’incroyable histoire du café Bourbon pointu de La Réunion

Publié le 30 janvier 2017
974

Passionné par le café, Ansbert Alexandre Dijoux cultive, sur l’île, le café arabica Bourbon et Bourbon pointu. Egalement guide conférencier, il a récemment sorti un ouvrage intitulé L’incroyable histoire du café Bourbon pointu de La Réunion. Le cultivateur s’est inspiré d’archives historiques qu’il a accumulées depuis bientôt 16 ans et valorise, dans son oeuvre, le café de son île natale et notamment le café Bourbon Pointu dont les saveurs sont reconnues mondialement. A travers ce livre, c’est sa passion qu’il souhaite partager avec tous.


Au début du 18ème siècle, les Européens se lancent dans la production du café, une denrée très convoitée et à forte valeur ajoutée à l’époque. La découverte d’un café sauvage à l’île Bourbon marque les premières heures d’une économie de plantation. L’île exporte l’un des meilleurs cafés et devient une terre d’adaptation et de naissance de nouvelles variétés.

Même si les versions divergent sur son origine, le Bourbon pointu semble être bien présent dans l’île au moment de son peuplement. D’abord confondu avec le café marron, espèce endémique impropre à la consommation, il prend sa place dans le cœur des premiers habitants de l’île. Interdit de culture, le Bourbon pointu sauve finalement la filière au 19ème siècle et vit sa relance dès 2000.

L’auteur :

Issu d’une famille d’agriculteurs qui assurait une production caféière dans le sud de l’île, Ansbert Alexandre Dijoux nourrit une véritable passion pour le café. Ce jeune guide conférencier s’intéresse particulièrement à l’histoire de son île natale, La Réunion, et se spécialise assez rapidement dans l’histoire du café. Il anime des ateliers pédagogiques et ludiques sur le café. Le passionné habite l’Entre-Deux, dans le sud de l’île, « certainement le plus beau village créole de La Réunion », selon lui.

Pour commander (cliquer)


Publicité