Publicité

Le grand débat citoyen sur le Climat et l’Énergie se prépare à La Réunion

Publié le 28 avril 2015
974

Pour préparer le grand Débat Citoyen Planétaire sur le Climat et l’Énergie, qui aura lieu le 6 juin 2015, des représentants des pays de l’Océan Indien (Maurice, Seychelles, Madagascar, Comores et Réunion) se réunissent les 28 et 29 avril à l’espace des Grands Chantiers, 5 rue de la Victoire à 97400 Saint Denis, pour deux grandes journées de formation.


Le plus grand débat citoyen jamais organisé à l’échelle planétaire se prépare aussi à La Réunion. Des représentants de la Région Réunion, de trois provinces de Madagascar, des Seychelles, des Comores, et de Maurice sont réunis pendant deux jours pour préparer les contributions de ces pays et de La Réunion au débat citoyen planétaire qui est organisé le 6 juin prochain dans plus de 70 pays. Ce débat vise à apporter le point de vue des citoyens du monde aux négociateurs de la conférence climat COP21 dont la France sera l’hôte en décembre prochain. Une conférence de presse se tiendra le mercredi 29 avril à 11h30 à l’espace Grands Chantiers, 5 rue de la Victoire à Saint-Denis.

Les organisateurs préparent, avec le soutien de la Région Réunion, les derniers ajustements pour faire entendre la voix des citoyens, en particulier celle des habitants des îles, pendant les négociations de la Conférence Paris Climat (COP21) de décembre prochain. Le 6 juin, des assemblées de citoyens représentatifs de la diversité démographique et socioéconomique de leur pays respectifs se rassembleront pour participer à une journée d’information et de délibération portant sur des problématiques de climat et d’énergie. Ils exprimeront leurs points de vue et leurs attentes pour la construction d’un futur soutenable. Les rencontres débuteront dans les îles du Pacifique et se concluront sur la côte Ouest des Amériques, les citoyens du monde entier prendront part à la plus grande consultation citoyenne initiée jusqu’alors sur le climat et l’énergie.


Cette journée unique de Débat Citoyen Planétaire est organisée dans l’objectif de participer à l’accord ambitieux sur le climat et l’énergie qui sera conclu par les nations du monde lors des négociations de Paris de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatique (CCNUCC), en décembre prochain.

Les résultats du Débat Citoyen Planétaire seront disponibles dès le 7 juin, donnant à tous, des décideurs aux industriels, des leaders d’opinion aux investisseurs, la possibilité unique d’accéder à un tableau rendant compte de l’opinion des citoyens du monde entier sur des problématiques environnementales essentielles. Opinions que les gouvernants doivent prendre en compte pour parvenir à un nouvel accord sur le changement climatique. Les résultats du Débat Citoyen Planétaire seront aussi présentés à Paris durant la Conférence Paris Climat (COP21).

Tous les débats citoyens seront organisés selon les mêmes modalités dans le but de présenter des résultats comparables. Les résultats seront publiés immédiatement sur le site Internet. Ils seront ensuite transmis et présentés aux négociateurs et partagés avec les politiques et parties prenantes, pendant la COP21 mais aussi lors d’événements annexes. C’est la troisième fois que les partenaires de la World Wide Views Alliance organisent une consultation citoyenne mondiale, mais le Débat Citoyen Planétaire sur le Climat et l’Énergie est sans aucun doute l’évènement de plus grande envergure jamais réalisé jusqu’alors. Des pays du monde entier continuent de rejoindre le projet et près de 100 pays participants sont attendus.

www.missionspubliques.fr

Le Débat Citoyen Planétaire a reçu le label COP21, et le Président de la République française, M. François Hollande, a soutenu le projet à l’occasion de ses vœux aux corps constitués en janvier dernier. Le projet est co-initié par le Danish Board of Technology, Missions Publiques, le secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et la Commission Nationale du débat publique (CNDP).

Cette opération est financée par le Ministère français de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (MEDDE), la Commission nationale du débat public (CNDP), 14 Régions et la Ville de Paris, ENGIE (ex GDF Suez), la Présidence de l’Assemblée nationale française, l’Agence fédérale de l’environnement allemande, le Ministère français des Affaires étrangères (MAE), la Fondation de France et le groupe EELV du Sénat français.

Pour plus d’informations : http://climateandenergy.wwviews.org/

Publicité