Publicité

Mobilité Dom et Réunion : Qui reste ? Qui revient ?

Publié le 26 avril 2012
974

Le diplôme apparaît être un critère déterminant du rapport à la migration des jeunes natifs outre mer en métropole selon l’INED. Plus ils sont diplômés, plus il y a de chances qu’ils vivent l’expérience d’une migration durable. Mais, parmi ceux-là, combien
prolongent leur itinéraire en métropole et combien sont revenus au pays ?

affiche de recrutement du cnarm (2012)

Les jeunes migrants, quel que soit le diplôme obtenu, sont toujours plus nombreux à résider en métropole qu’à être rentrés dans leur département d’origine. Et là encore, le partage varie en fonction du niveau du diplôme. Parmi les natifs des DOM âgés de 18 à 34 ans ayant connu une migration durable, les moins diplômés (41 %) sont plus souvent revenus que les diplômés de l’enseignement supérieur (34 %).

Le capital social familial semble prendre ici toute sa part. La catégorie
sociale des parents apparaît, en effet, comme le premier facteur favorisant une
expérience d’émigration durable suivie d’un retour au pays. Les enfants de
cadre ou profession supérieure sont beaucoup plus souvent natifs de retour
que ceux qui ont un parent employé. Ces derniers ne se
distinguent pas de ceux ayant un parent agriculteur ou ouvrier.

L’expérience
migratoire (passée ou actuelle) des membres de la famille proche constitue
un autre facteur influençant un départ suivi d’un retour. Le rapport de chances
est alors de deux à trois fois supérieur dans ce type de famille que dans celle
dont aucun membre n’a fait l’expérience d’une migration.

Loin de s’être démocratisée,
la mobilité actuelle aurait renforcé la sélection au départ, puis au retour, chez
les natifs des DOM. Avoir des parents appartenant aux catégories
sociales supérieures joue plus positivement encore pour les jeunes aujourd’hui
que pour leurs aînés.

Extraits de l’étude « Insertion professionnelle des jeunes ultramarins :
Dom ou métropole ? » - Franck Temporal, Claude-Valentin Marie,
avec la collaboration de Stéphane Bernard (2012) - site de l’INED

Lire la suite :


Une fuite des cerveaux réunionnais selon l’INED
Mobilité : de forts souhaits pour le départ... et pour le retour
Mobilité Dom et Réunion : Qui part ? Qui ne part pas ?
Les bénéfices d’un départ en mobilité : quelques statistiques
Les bénéfices d’un retour après mobilité : quelques tendances

Les infos et interviews « Spécial retour à la Réunion » et les offres d’emploi à la Réunion

source : INED
Publicité