Publicité

Alice, volontaire engagée à La Réunion et aux Comores

Publié le 23 avril 2020

Pendant la crise Covid-19 l’engagement des Volontaires de solidarité internationale (VSI) se poursuit. Affectée à Moroni en Union des Comores, avec France Volontaires, depuis un peu plus de cinq mois en tant qu’assistante du Chef de Délégation de la Croix-Rouge française, Alice travaille en lien étroit avec le Croissant-Rouge comorien, en partenariat avec la PIROI. Depuis le début de la crise sanitaire, les valeurs d’engagement et de solidarité font véritablement sens à sa mission. Elle raconte.


« Ma mission de départ consiste à améliorer la qualité des projets, en apportant un soutien au niveau de la planification des activités, de leur suivi et évaluation, et en favorisant la diffusion d’informations et de connaissances. La Croix-Rouge française et le Croissant-Rouge comorien mènent ensemble divers projets, visant notamment à renforcer le système de santé comorien, à prévenir et réduire la vulnérabilité de la population face aux catastrophes, et à encourager l’engagement de la jeunesse. Ces deux Sociétés Nationales sont membres de la Plateforme d’Intervention Régionale de l’Océan Indien (PIROI), qui œuvre depuis 2000 à réduire l’impact des catastrophes naturelles et sanitaires sur les populations de la zone sud-ouest de l’océan Indien.
En raison de la crise sanitaire actuelle, ma mission de volontariat a évolué afin d’apporter un appui à la Direction Territoriale de la Croix-Rouge française à La Réunion durant la moitié de mon temps, la seconde moitié restant consacrée à l’appui des projets du Croissant-Rouge comorien et de la Croix-Rouge française en Union des Comores. Je participe notamment à la mise en place du dispositif de « Croix-Rouge chez vous », qui apporte une écoute psychologique aux personnes confinées et isolées, et qui permet à ces personnes de se faire livrer des produits de première nécessité ou des médicaments par des bénévoles.

Etant actuellement confinée et en télétravail, je respecte évidemment les mesures et gestes barrières visant à se protéger soi, mais surtout à protéger les autres et notamment les personnes les plus vulnérables. Je mesure ma chance de vivre dans un cadre serein me permettant de vivre au mieux cette période, mais je n’oublie pas que cette crise et l’isolement qu’elle induit restent une épreuve très difficile pour de nombreuses personnes. Il faut donc veiller à rester à l’écoute de ces derniers, dans son entourage familial comme dans son voisinage.


Avant la crise, j’évoluais déjà dans un milieu plaçant la solidarité et l’engagement au nom de l’intérêt général, au cœur de son action. Toutefois, les crises agissent souvent comme des révélateurs de l’entraide et de la solidarité, faisant émerger de nombreuses initiatives. Cette crise le prouve : des réseaux se sont rapidement organisés pour soutenir celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Ces élans de solidarité et cette volonté d’engagement renforcent la dynamique humanitaire portée par le Mouvement Croix-Rouge Croissant-Rouge, et donnent tout son sens à mon volontariat. En effet, la Croix-Rouge française offre un levier d’action aux personnes qui souhaitent s’investir, mais aussi à celle et ceux qui veulent réfléchir et anticiper l’après, en étant l’une des organisations initiatrices d’une consultation citoyenne invitant à construire ensemble le monde de demain.

J’espère que ces valeurs perdureront dans le temps, et que cela profitera également aux pays qui seront durablement affectés. »

Alice


Participez à l’initiative citoyenne “Inventons le monde d’après” :

L’initiative « Inventons le monde d’après » est une grande consultation lancée par La Croix-Rouge française et le WWF France, en association avec Make.org et le Groupe SOS, en partenariat avec Unis-Cité, la Meute d’amour et le Mouvement UP.

Plus d’informations : www.inventonslemondedapres.org

Publicité