Publicité

Acia Legras, danseuse et professeur de danse orientale à Bordeaux

Publié le 1er juillet 2016 France Gironde

Elle a atteint les sommets de son art et enseigne sa passion. Héritière d’une double culture très riche : réunionnaise et orientale, Acia baigne dès l’enfance dans la troupe folklorique de la Réunion, dirigée par sa famille (Ladauge-Legras). Elle apprend les danses traditionnelles et les instruments de son île. C’est au cours d’un festival inter-culturel qu’elle découvre le folklore authentique égyptien. Elle n’a que sept ans et la fascination pour la danse orientale ne la quittera plus.


Racontez-nous votre parcours.

Je viens de la Montagne dans les hauteurs de Saint Denis. Issue de la famille d’artistes Legras et Ladauge (Groupe folklorique de la Réunion), j’ai quitté mon île pour poursuivre mes études mais surtout pour me former artistiquement. Pour la danse, on est prêt à faire ce sacrifice…

Pourquoi Bordeaux ?

Il y avait beaucoup de possibilités de formation dans ma discipline en Métropole, mon choix s’est fait par rapport au climat. Bordeaux est une très belle ville, je ne suis pas très loin de la mer ; c’était la condition pour que j’y habite. Les Bordelais sont adorables et je m’y suis sentie bien très rapidement.

Quels objets de la Réunion avez-vous apporté dans vos valises ?

Mon pilon et ma marmite de riz, objets qui m’ont suivi partout. La Réunion me manque : ma famille, mes amis, le séga, le maloya, les fruits, les carris, la douceur de vivre, le soleil, la mer, mes montagnes… Notre île est extraordinaire, à chacun de mes passages je découvre encore des trésors. Pour moi et pour beaucoup de ceux qui l’ont visitée, elle est une île tolérante, aimante, merveilleuse, chaleureuse !

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

J’enseigne tous les styles de la danse orientale égyptienne à Saint-Jean d’Illac et Cestas, intègrant toutes mes expériences artistiques et professionnelles. Désireuse de partager ma passion et de faire découvrir la culture et « l’âme » orientale, je mets un point d’honneur à mettre en avant cet art dans ce qu’il a de plus noble.

Quels sont vos projets ?

J’ai trouvé un certain équilibre entre la danse et mon métier. Je souhaite aujourd’hui me concentrer davantage sur ma propre formation en danse, orientale et danses du monde. Le domaine est tellement vaste que j’ai envie de tout apprendre ! Par exemple j’ai découvert il y a un an la danse persane lors d’un stage qui m’a fasciné et poussé à découvrir cette culture.

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?
 
La mobilité permet un enrichissement personnel, des rencontres, des voyages, que j’ai pu faire par la suite à l’étranger. Loin de la famille, on se rend aussi compte qu’elle est importante et essentielle, et à quel point nous sommes chanceux d’être de ce petit paradis qu’est la Réunion. On en a encore plus conscience quand on revient !

En savoir plus : Acia Legras, Danseuse et Professeur de Danse Orientale (Cours, Stages et Spectacles) - www.acialegras-danse.fr / www.facebook.com/acialegrasdanse


www.reunionnaisdumonde.com/t/4/Culture-Sorties (935 inscrits) / www.reunionnaisdumonde.com/r/8/Bordeaux-Aquitaine (1030 inscrits)


Acia Legras a remporté le plus prestigieux concours de la discipline, the Belly Dancer of the Universe, à Long Beach, en Californie (2014)
Publicité