Publicité

Chimène Clain, responsable gestion des carrières chez Volksagen

Publié le 25 octobre 2009 France Aisne

Originaire de Saint-Denis, Chimène a quitté l’île après le bac pour poursuivre des études en ressources humaines jusqu’au master 2. A 29 ans, elle est aujourd’hui responsable Gestion des Carrières chez le Groupe Volkswagen France, basée dans l’Aisne.

Chimène Clain

Dans quelles conditions avez-vous quitté l’île ?

Je suis partie après le bac faire mes études à Toulouse, par choix et par volonté de partir vers de nouveaux horizons, de connaître d’autres expériences. Je suis arrivée en métropole avec une colloc réunionnaise. Ma mère m’a aidé à m’installer. Je me suis prise deux trois claques à l’université de Toulouse, en découvrant l’administration des universités et ses travers, son manque d’accueil et d’amabilité.

Qu’avez-vous fait comme études ?

J’ai passé un master 1 LEA Anglais/Espagnol spécialité économie internationale à Toulouse puis un master 2 en Ressources Humaines à Grenoble. Je dois dire que la mobilité m’a apporté l’ouverture d’esprit et la capacité d’adaptation. Aujourd’hui j’ai moins de peur et d’appréhension par rapport aux changements.

Parlez-nous de votre travail chez Volkswagen.

J’ai la chance de travailler dans un grand groupe, une belle boîte qu’est le Groupe Volkswagen. Je m’occupe du recrutement (gelé actuellement certes), de l’intérim, des stages, de la relation avec les écoles, des contrats en alternance, de la mobilité des salariés, de la gestion des carrières, de la gestion des compétences et des problématiques liées à
ce type de mouvements. Le groupe a une vraie politique salariale et vis-à-vis des stagiaires, qui bénéficient de vraies missions et de conditions intéressantes.

Quels sont vos projets ?

Pour le moment rester chez Volkswagen, apprendre, découvrir, continuer à m’épanouir. Après, c’est à voir...

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

Ma famille clairement, mes amis (mon socle !), les bons petits plats des parents, parler créole, rire aux éclats sur les blagues imagées qu’on peut sortir en créole, etc.

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

Je pense qu’il y a beaucoup de choses à faire dans le privé. Quand l’idée de rentrer me prend, je me demande dans quelle entreprise, à quel poste, avec quelles responsabilités, et à quel salaire. Et là, je ne vois pas... Il faut aussi mettre l’accent sur les créations d’entreprises, encore faut-il être aidé...

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

Pour moi il n’y en a pas vraiment. Je suis arrivée ici en tant que Chimène, individu avec ses défauts et ses qualités. J’ai tendance à être souriante, chaleureuse et tournée vers les autres, mais n’est ce pas plutôt le fruit de mon éducation et mon tempérament ? Des inconvénients, j’en vois pas non plus.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

Bonne, celle d’une belle île, où il fait bon vivre. J’entends souvent : "mais que fais tu ici ?"

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

D’avoir confiance, d’oser partir, d’oser se mettre en danger, d’oser découvrir de nouveaux horizons, d’oser recommencer ailleurs encore et encore, de se confronter à d’autres personnes, cultures, etc.

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

Excellente initiative. BRAVO !

Souhaitez-vous faire passer une offre d’emploi ou de stage sur le site ?

Oui, plusieurs offres de stages. Voir les offres de stages du Groupe Volkswagen France.

Chimène a participé au Village de la diaspora réunionnaise en octobre 2009.

Chimène Clain
Publicité