Publicité

Des fruits et légumes de la Réunion dans un jardin de Bretagne

Publié le 28 mai 2018 France Finistère

Goyavier, combava, chouchou, banane péi, oiseau de paradis… Reine Calpetard a quitté sa ville de l’Etang-Salé pour s’installer du côté de Brest. Elle livre à Réunionnais du monde ses conseils pour faire pousser des fruits, légumes et fleurs de la Réunion en métropole.

Lire aussi :
Un véritable jardin créole dans le Tarn !
Un jardin réunionnais en Alsace
Un petit coin de Réunion dans le Val d’Oise


Reine Calpetard : « C’est avec plaisir et fierté que je vous adresse des photos de mon pied de combava. J’en ai cueilli plus d’une dizaine en décembre dernier ! J’ai laissé l’arbuste dans un grand pot que je mets à l’abri quand il gèle, mais je ne tarderai pas à le planter en pleine terre.


En ce moment (mai 2018), c’est rempli de fleurs ainsi que de nouveaux fruits. Les chouchoux poussent très bien, c’est que du bonheur de pouvoir les manger ainsi que les brèdes ! Pas besoin de trop s’en occuper... il faut juste qu’ils soient plantés à l’abri du vent et à mi-ombre.


J’ai eu aussi le plaisir d’avoir des oiseaux de paradis qui ont fleuri en décembre. Il m’a fallu patienter huit ans pour la première fleur ! En pot, j’ai aussi un pied de letchis et puis des palmiers à l’extèrieur.


Pour les combavas, je les emploie dans les rougails et surtout le carry de poisson (parfois poulet) et bien sûr les samoussas pour mon régal et celui de mon entourage qui adore ce mélange épicé et particulier. »



D’autres articles sur la CUISINE REUNIONNAISE

Publicité