Publicité

Emmanuelle Dorique, Chef d’équipe dans une entreprise de nettoyage à Marseille

Publié le 31 août 2007 France Bouches-du-Rhône

Originaire de la Ravine des Cabris, Emmanuelle a quitté l’île en 2003 pour ses études. Elle suit actuellement un BTS "Hygiène Propreté Environnement" par alternance, qui lui permettra prochainement d’atteindre le statut d’Inspectrice et de travailler dans le secteur qui l’attire : l’Eau.

Emmanuelle Dorique

Racontez-nous votre arrivée en métropole.

"Je suis arrivée une semaine avant la rentrée de septembre 2003 à Marseille. A la Réunion j’étais habituée à l’espace, une grande maison avec un grand jardin. Là je m’installe en cité universitaire pour deux 2 ans... Grand choc : 9 m² pour évoluer, en plus en plein centre ville. J’ai déprimé pendant six mois, mais la volonté de réussir a repris le dessus à un moment donné. Vu les sacrifices déjà faits pour venir en Métropole je n’allais pas rentrer aussi vite !"

Qu’avez-vous fait ?

"A l’origine, j’étais venue pour des études de médecine, mais cela m’a vite paru trop long. Entre le rêve et la réalité le fossé est grand. J’ai bossé dans l’animation pendant deux ans et j’ai découvert le BTS « Hygiène Propreté Environnement » par hasard. Au lieu de rentrer tout de suite à la Réunion, j’ai préféré faire le BTS qui à long terme me permettait d’atteindre un objectif : travailler dans le secteur de l’eau. Maintenant je suis Chef d’équipe dans une entreprise de propreté marseillaise, avec une évolution prochaine en tant qu’Inspectrice. Cela en alternance avec l’école".

Que vous apporte cette expérience de mobilité ?

"Le fait d’avoir quitté la Réunion m’a donné une certaine autonomie, un peu plus confiance en moi. J’ai pris conscience que je pouvais réussir beaucoup de choses si je le voulais vraiment. Et puis Marseille c’est une ville où les gens sont conviviaux. Certaines facettes me font penser au pays".

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

"Tout me manque : la mer, la famille, les odeurs, les bouchons, les samoussas, la fête, la joie de vivre, surtout qu’on prend le temps de vivre…"

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

"J’ai été sélectionnée pour un poste d’animatrice grâce à ça ! L’employeur aimant les îles, il m’a choisi entre 10 candidats juste pour cette raison. Mais il ne faut pas se leurrer. Beaucoup de gens voient encore la Réunion comme un terre lointaine, parfois la jungle".

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

"Voir ailleurs, visiter d’autres pays est à mon sens toujours positif. On apprend sur les autres mais sur soi aussi. Surtout ce sont des expériences qui ne sont pas négligeables au niveau professionnel. Même si les premiers mois sont difficiles, ne baissez pas les bras !"
Voir le profil d’Emmanuelle

Publicité