Publicité

Géraldine Orboin, créatrice de la marque "Canne à sucre"

Publié le 16 décembre 2010 France Hérault

Après quelques années comme attachée de presse dans l’hôtellerie de luxe, Géraldine donne naissance à la marque de mode Canne à Sucre et à sa boutique en ligne. Canne à Sucre propose une jolie collection de chaussures nu pieds 100 % cuir aux noms de plage qui invitent au voyage, avec des modèles classiques mais aussi des originaux, « bijoux », « strassés »... A 32 ans, cette originaire de l’est de la Réunion réalise un rêve de jeunesse, 15 ans après avoir quitté l’île. Elle vit à Lunel près de Montpellier dans l’Hérault.

Sandales Canne à sucre Géraldine Orboin

Racontez-nous votre parcours.

Originaire de l’Est de la Réunion, j’ai grandi à la Rivière du Mas les hauts à Saint André, puis plus tard, j’ai vécu dans l’ouest à Saint Gilles. J’ai quitté l’île à l’âge de 17 ans, mon bac en poche. Je comptais juste poursuivre mes études en métropole, mais finalement j’y suis toujours...

Qu’avez-vous fait ?

Je suis arrivée à Montpellier pour mes études, puis la vie m’a amené à
sillonner la France. J’ai vécu à Nîmes, à Monaco, à Nice, à Paris, à Bandol, pour revenir aujourd’hui au "point de d’arrivée" puisque je vis de nouveau à quelques encablures de Montpellier. Après quelques années comme attachée de presse dans l’hôtellerie de luxe, je donne aujourd’hui naissance à la marque Canne à Sucre et à sa boutique en ligne.

Parlez-nous de Canne à Sucre.

« Canne à Sucre » est une jolie collection de sandales nus pieds 100 % cuir aux noms de plage qui invitent au voyage, avec des modèles classiques mais aussi des originaux, « bijoux », « strasses »... Des créations rappelant l’île de la Réunion où gaieté, beauté, finesse et créativité sont présentes. La marque est distribuée pour le moment sur la boutique en ligne. J’aimerai à terme proposer mes nu-pieds en boutique à la Réunion et dans quelques points de vente en métropole.

Quels ont été les avantages ou inconvénients d’être native de la
Réunion dans votre parcours ?

Je n’y ai trouvé que des avantages ! Cela suscite l’intérêt et la
curiosité des gens. On a l’impression d’apporter un brin d’exotisme, rien qu’en parlant de
notre île.

La Réunion vous manque-t-elle ? Avez-vous un objet souvenir de l’île avec vous ?

Oui Un Kayamb ! Sûrement parce qu’il me rappelle à la fois le côté gai et
dynamique de la Réunion. Et aussi parce que je ressens de la nostalgie parfois. (Quand on le bouge tout doucement, on entend un peu le bruit de la pluie sur le toit de la maison ... à moins que ce ne soit que dans mon imagination).
J’ai aussi un petit morceau de lave du volcan !

Sandales Canne à sucre

Qu’est-ce qui vous manque le plus à la réunion ?

La Famille en premier lieu. J’ai une grande famille et elle me manque beaucoup.
Ensuite je dirais les paysages, tous les lieux où j’ai des souvenirs, les différentes senteurs, les bonnes saveurs de l’île...

Que pensez-vous de la situation socioéconomique de l’île ?

Ce que je constate d’où je suis, c’est que la Réunion semble être de plus en plus un acteur majeur de la zone océan indien.
En 10 ans, on parle beaucoup plus d’elle dans les autres pays et dans les médias. En vivant ici, je peux légèrement participer à son rayonnement en parlant de mon île et en donnant envie aux autres de la découvrir ...

Quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses
habitants ?

C’est une magnifique région, les gens sont chaleureux et nous sommes à
deux pas de la Camargue, avec ses gardians, ses chevaux.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

Eh bien... peut être de se rendre compte que leur métissage est une
véritable richesse. Nous devons essayer tous ensemble de conserver au mieux nos valeurs, notre folklore, notre environnement, d’être fidèle à nos ainés et à leur valeur pour transmettre aux générations futures une île toujours plus belle.

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

J’aime beaucoup ce site et sa boutique. Je lis souvent les portraits des gens qui sont interviewés et
je me dis que les Réunionnais sont très dynamiques et que c’est chouette de faire partie d’une si grande "famille" !

Voir le profil de Géraldine Orboin

La boutique en ligne Canne à sucre

Publicité