Publicité

Julie Legros, une Réunionnaise reine en Pays de Savoie

Publié le 26 août 2014 France Haute-Savoie Savoie

Originaire du Tampon, Julie a quitté l’île pour ses études et posé ses valises en Savoie, région dont elle a été élue miss et qu’elle a représentée à l’élection Miss France 2014. A 22 ans, cette jeune sportive qui pratique la boxe thaï est gendarme adjoint, en vue de devenir sous officier de carrière.


Julie Legros

Lire aussi : Julie Legros sacrée Miss Bikini IFBB France 2015


Racontez-nous votre parcours.

Je suis partie en métropole pour entreprendre une formation de préparation concours à l’IFCASS à Dieppe en Haute Normandie, avec la Région et Ladom. Dans mes valises, j’ai apporté tout ce qui me rappelle mon île, comme des verres rhum Charrette, du rhum arrangé pour faire goûter aux métropolitains, des cadres photos de mon île... Ces objets me suivent toujours.

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?

La mobilité m’a beaucoup enrichi, dans un premier temps intellectuellement grâce à la préparation au concours qui m’a énormément aidé. Je conseille à tous les jeunes Réunionnais qui souhaitent passer des concours dans le milieu médical ou administratif de s’orienter vers l’IFCASS. Dans un second temps, la mobilité m’a enrichi humainement. J’ai découvert un mode de vie totalement différent du mien. J’ai découvert le froid, la neige... et rencontré des personnes exceptionnelles, de toutes les origines.

Quel bilan tirez-vous de votre parcours ?

Je n’ai pas connu d’inconvénient si ce n’est quelques petits soucis financier comme tous les jeunes qui débutent dans la vie. Ce n’est pas facile de se construire un petit chez soi quand on est loin de sa famille, sans toutes les petites aides qui viennent des proches. Mais c’est ce qui m’a rendu plus forte et plus indépendante. Aujourd’hui, je suis fière de me dire j’y suis arrivée. En tant que Réunionnaise, ce qui m’a aidé c’est mon éducation, mes valeurs, mes principes et la force de me battre. Je suis fière d’être réunionnaise.


Julie Legros

Quels sont vos projets ?

Mes projets sont de réussir dans la gendarmerie car c’est un métier que j’admire énormément. Puis le reste suivra son cours. La réussite professionnelle reste ma première priorité.

Qu’est ce qui vous manque de votre île ?

Avant tout ma famille, la chaleur de mon île, la population, parler le créole, manger un bon cary poulet... en fait tout !

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?

Je pense que notre île est en développement même si nous avons quelques petits soucis touristiques. Mais nous savons tous que notre plus grande richesse c’est la biodiversité. Nous avons la chance d’avoir les montagnes, les rivières et la mer. Je ne m’inquiète pas pour notre île. Nous avons su nous battre contre l’esclavage, nous n’aurons pas peur de nous battre pour la réussite de l’île et pour garder nos valeurs.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

On parle beaucoup des requins en ce moment. C’est une image que j’essaie d’enlever de notre île quand j’en ai l’occasion. Mais j’ai aussi beaucoup de personnes qui me parlent du métissage, des différentes cultures, des montagnes, des randonnées...

Vous-même, que pensez-vous de votre région d’adoption ?

La région Rhônes Alpes rassemble beaucoup de richesses : économiques, touristiques, humaines. J’aime bien la neige en hiver et les lacs en été. Humainement, les Savoyards sont froids d’apparence (j’ai eu un peu de mal à m’adapter), mais quand ils ouvrent leur bras, ce sont des personnes extraordinaires. Ils sont chaleureux, serviables, sportifs et j’en passe. Les Savoyards m’ont adopté et sont devenus ma deuxième famille. Je suis très heureuse de mettre en avant leurs qualités car ce sont des personnes au grand cœur !

Voir La page Facebook de Julie Legros / La page d’accueil Rhône Alpes


Lire aussi : Une Réunionnaise au championnat de France de Bikini Fitness 2015


Julie Legros


Publicité