Publicité

L’Ecrin aux épices près de Vernon dans l’Eure

Publié le 12 février 2020

Un restaurant réunionnais tout neuf sorti de terre dans un village normand… Nous avions connu Marie Rousseau et Julien Darty à la tête de Métiss Gourmande. De traiteur ambulant sur les marchés à un restaurant de 32 couverts tout neuf, ils nous racontent la concrétisation de leur rêve.


Les créateurs

Julien Darty (30 ans) et Marie Rousseau (40 ans), frère et sœur, originaires de Sainte Marie.

Julien Darty : Julien a préparé un baccalauréat technologique hôtelier pendant 3 ans, suivit d’un brevet technicien supérieur en art de la table et production culinaire, pour finir une licence en Arts Culinaires des Tables de l’Océan Indien… Six années où il a pu acquérir une expérience professionnelle et des compétences rigoureuses dans des hôtels et restaurants, à la Réunion, aux Seychelles et à Paris. A la fin de ses études, il a eu l’opportunité de commencer sa vie active en tant que maître d’hôtel dans un établissement Best Western 3* à La Réunion. Il a pu gérer une équipe, un restaurant et des banquets. Après ce premier contrat en tant que salarié, Julien est venu rejoindre sa sœur afin de monter ensemble leur entreprise, pour transmettre leurs expériences et leur savoir-faire.

Marie Rousseau : Après avoir préparé un BTS assistanat de direction, elle quitte son île en 1999 pour tenter une nouvelle aventure et passe cinq années dans le monde de la publicité où elle acquiert de l’expérience dans le domaine de la communication. En attendant que Julien termine ses études et vienne la rejoindre pour concrétiser leur rêve (création de Métiss Gourmande), Marie choisit d’acquérir de l’expérience dans le domaine des ressources humaines afin de pouvoir utiliser ses compétences dans la gestion de leur future entreprise tout en continuant à prendre autant de plaisir dans la cuisine où elle a pu créer de nombreuses recettes de samoussas et tester leur succès auprès de ses amis et collègues.

La naissance du projet

Après huit années en tant que traiteur réunionnais, nous avons décidé de fermer Métiss’Gourmande pour tout remettre à plat financièrement parlant car les charges étaient trop lourdes à supporter malgré les commandes qui ne cessaient pas d’arriver. Quelques mois après avoir pris cette décision, nous avons été recommandés pour une création de restaurant pour dynamiser un petit village en plein développement économique. Après un mois de réflexion et le soutien de nos clients, nous avons réalisé que c’était une sacrée opportunité et que ne pouvions pas refuser l’offre de la mairie de Bois Jérôme Saint Ouen, une commune très agréable avec des gens chaleureux comme à la Réunion.

1er contact avec l’emplacement et début du chantier

Nous avons donc étudié les possibilités qui s’offraient à nous et monté un dossier solide pour la création d’entreprise en faisant attention de penser à tout et surtout ne pas refaire les mêmes erreurs que pour Métiss. La règle d’or était de transformer les points négatifs de notre précédente entreprise en point positifs pour notre restaurant. Nous avons eu un suivi très riche de connaissances avec la CCI de Normandie, effectué les formations nécessaires pour gérer un restaurant… Celui-ci a ouvert le 3 février 2020 !

Le concept

Le chef a choisi pour notre restaurant une carte évolutive 3/3/3 pour éviter au maximum le gaspillage et les pertes. Le chef travaille uniquement avec des produits frais, des produits de qualités, et renouvelle sa carte tous les jours en fonction du stock producteurs. Nos règles sont : Une carte évolutive qui ne met en avant que des produits frais. Travailler avec les producteurs locaux de notre région et réaliser dans nos assiettes le mariage des saveurs réunionnaises et du terroir eurois. Respecter notre engagement dans la promotion de notre île et être fidèle à notre slogan : plus qu’un repas, une évasion ! Faire voyager le client le temps d’un repas et recevoir aussi chaleureusement qu’une famille réunionnaise. Nous avons opté pour une décoration « tropique chic », tout a été réfléchi pour que nos clients se laissent prendre au jeu du voyage ! Les plats créoles sont servis dans les petites marmites comme à la Réunion. Nous faisons également de la vente à emporter.

« Cueillette de mes légumes à la ferme des passages : brèdes choud’chine. C’est bon de passer du champ à l’assiette ! »

Les fournisseurs

La marque Robert assure notre production de charcuterie réunionnaise, des saucisses de qualité, très appréciées. Pour notre épicerie fine, nous travaillons avec Oté Gran Mer (Tradition 974). Pour la viande, nous travaillons avec les éleveurs de la Charentonne (produits fermiers). Pour les épices réunionnaises, nous faisons nous même notre massalé et le reste nous le faisons venir de la Réunion. Le jardin de nos parents est un paradis pour la cuisine (quatre épices, ravine sarah). Nos rhums arrangés sont fait maison. Nous avons choisi également d’avoir au restaurant le vin « allé di partout » à la carte.

Les projets

Faire de notre mieux pour que notre restaurant garde toujours une qualité exemplaire et que nous puissions vivre de notre passion pour la cuisine. Participer activement à la vie économique de Bois Jérôme Saint Ouen. Continuer à promouvoir notre ile et partager notre joie de vivre avec les clients !


L’adresse

L’Ecrin aux épices - Restaurant réunionnais, traiteur, vente à emporter, organisation de soirées
2B, rue Abbé Seyer 27 620 Bois-Jérôme-Saint-Ouen
Tel : 0627518448
https://lecrinauxepices.fr / www.facebook.com/restaurantreunionnaihgrestaurantreunionnaihggt


Plus d’infos sur les entrepreneurs réunionnais dans le monde / la cuisine réunionnaise

Lire aussi :
600 adresses où trouver des produits réunionnais, créoles et exotiques


Qui les a déjà croisés sur le marché d’Écos, de Vernon ou de Gasny ne peut oublier leurs sourires et leur gentillesse. Marie Rousseau et son frère Julien Darty ont, pendant huit années, installé leur stand sur les marchés du Vexin. Avec Métiss’Gourmande, ils ont régalé les papilles de nombre de clients avec leurs spécialités culinaires de l‘île de la Réunion. Marché, traiteur, organisation de soirées et vente à emporter : l’expérience a été un succès, mais malheureusement peu rentable pour le frère et la sœur, qui ne comptaient pourtant pas leurs heures et leurs week-ends.


Depuis longtemps, Marie et son frère songeaient à ouvrir un restaurant. Et une occasion qu’il ne pouvait pas manquer s’est présentée à eux. À Bois-Jérôme-Saint-Ouen, la mairie dispose d’un local en centre-bourg. Qui intéresse particulièrement Marie Rousseau : « On serait situés tout près de la future boulangerie. C’est une opportunité que l’on ne peut pas manquer. On y pense depuis 2017, lorsque l’on a fait un voyage à l‘île de la Réunion pour revoir notre famille ».

Bois-Jérôme, c’est une situation centrale pour leur futur établissement : « Beaucoup de nos clients habitent ce village et les alentours.À Vernon, il n’y a pas de restaurant qui propose de la cuisine réunionnaise.


Le chantier : un restaurant tout neuf aux couleurs de la Réunion







Publicité