Publicité

Le restaurant Filaos ferme à Lyon : souvenirs et anecdotes

Publié le 10 mai 2024

La capitale des Gaules perd un coin de Réunion… Après 39 ans dans la famille Grondin, Les Filaos ferment en mai 2024 et avec eux, une part de la convivialité et des traditions réunionnaises. Installé en plein coeur de Lyon dans le 1er arrondissement, le restaurant a fait les belles heures de la cuisine péi. Souvenirs.

« Alors que les ouvertures d’établissements réunionnais battent leur plein ces derniers temps, il est aussi des histoires qui prennent fin. »

Les créateurs

Axel et Marie-lise Grondin. Arrivés en 1979 en métropole avec leurs deux enfants, Johan et Nicolas, ils ouvrent Les Filaos en février 1985. Johan Grondin, né à Saint-Denis il y a 46 ans, travaille au restaurant avec ses parents depuis 1997. Il reprend l’établissement en 2005. C’est son frère Nicolas qui devait reprendre le restaurant. Il faisait des études d’hôtellerie mais est malheureusement décédé en 1997 à l’age de 16 ans.

Johan, ses parents et ses quatre enfants

La naissance du projet

Un soir de fête arrosée en 1985, Axel discute avec le propriétaire et finit par lui dire qu’il lui rachète ses locaux, 1 place Fernand Rey. Il n’avait pas d’argent, mais son banquier et ami décide de le suivre (une chose qu’on ne verrait plus aujourd’hui !) C’est comme ça que commence l’histoire des Filaos. C’est à l’époque le seul restaurant réunionnais de la région Rhône-Alpes. Le restaurant devient vite réputé à Lyon, grâce à la qualité de sa cuisine, de son accueil et l’authenticité de ses plats. Marie-lise est en cuisine, surtout le week-end, et Axel auprès des clients. Quand Johan les rejoint après son service militaire en 97, c’est son père qui le forme et petit à petit, il reprend l’affaire familiale…


Le concept

Fier de ses origines et de l’héritage familial que représente les Filaos, Johan prend soin de perpétuer les valeurs initiées par son père. Le concept ? Oubliez vos tracas quotidiens, franchir le seuil des Filaos vous transporte dans une ambiance typique, pleine de couleurs, de saveurs et de bonne humeur… Les Filaos, c’était une cuisine familiale, traditionnelle et authentique, où le repas se terminait toujours avec un verre de rhum arrangé offert…


On nous disait souvent « kitsch », rapport aux couleurs, au service et aux plats et pourtant, nous avons réussi à maintenir nos valeurs réunionnaises. La Réunion à Lyon ! Le restaurant a connu pendant longtemps une période fastueuse ; il fallait parfois trois mois pour avoir une table. Mais la politique lyonnaise locale, le Covid et la crise économique ont impacté fortement notre activité. Heureusement, fort de notre expérience nous avons réussi à tenir. 

« Adieu ses samoussas, son gratin de chouchou, son boeuf massalé et bien sûr son rhum Z’herbes et son arrangé passion/vanille »

La fermeture

Après 39 ans des Filaos, croyez moi, la décision n’a pas été facile à prendre. Mais j’avais envie d’autres choses. Ça fait plus de 20 ans que j’exploite le resto avec des hauts, des bas. Et puis j’ai envie de profiter de mes enfants. J’ai quatre enfants, je n’ai pas vu mes deux aînés grandir. Là j’en ai deux plus petits, de 7 et 10 ans, et j’ai envie de passer un peu de temps avec eux. Le repreneur n’est pas un inconnu dans le milieu, puisqu’il s’agit de Thierry Fontaine, le président de l’UMIH (l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) du Rhône et Président de l’UMIH Nuit France. Ce ne sera plus un restaurant réunionnais, c’est une certitude.

« Le dernier service, c’était un service normal. J’ai juste réservé une petite partie des tables pour ma famille et mes amis »

Le samedi 4 mai a été le dernier service de notre histoire familiale. Jeudi 9, nous avons organisé une « braderie de l’amitié » avant fermeture définitive. C’était une dernière occasion de ramener un petit souvenir des Filaos (vaisselle, déco, nappes...) et de boire ensemble le verre de l’amitié en présence de mes parents. Il vous reste quelques jours pour profiter de nos spécialités. Jusqu’au 15 mai, nous maintenons notre activité sur commande selon les disponibilités. Pour plus de renseignements, contactez nous au restaurant.


L’avenir et les projets

Après 20 ans de gestion, Johan aspire à un autre rythme de vie où il pourra profiter de ses enfants. Il va commencer par se reposer et réfléchir à la suite. Peut-être un projet de restauration en dehors de Lyon... ou toute autre chose ! 


+ d’infos : www.facebook.com/Lesfilaoslyon


Plus d’infos sur les entrepreneurs réunionnais dans le monde / la cuisine réunionnaise
600 adresses où trouver des produits réunionnais, créoles et exotiques

L’équipe du restaurant en 2021
Publicité