Publicité

Reunion Island Coffee : du café de la Réunion ?

Publié le 12 février 2019 Canada

C’est une marque de café distribuée au Canada et aux Etats-unis, un bar à café à Toronto et une société bien établie. Un nouveau scoop sorti par les Réunionnais du monde. Portrait...

NDLR : Cet article n’a pas pour but de dénoncer une entreprise (dont un concours de circonstances l’aurait amené à s’appeler « Reunion Island » selon ses explications), mais de pointer une question de droit : par quel mécanisme juridique une société n’ayant aucun lien ou rapport d’affaires avec la Réunion peut-elle s’appeler « Café de l’île de la Réunion » ?


Après le parfum, le rougail saucisse, l’ananas Victoria, le maloya, le cèdre et même… l’eau, un nouvel exemple tiré de l’économie où l’image de la Réunion est impliquée. C’est un « coffee roaster » (torréfacteur) bien établi, ouvert à Oakville au Canada anglophone en 1978 sous le nom « Bourbon Coffee » et rebaptisé en 1995 « Reunion Island Coffee », que l’on peut traduire littéralement par : « Café de l’île de la Réunion ». Pourtant, des liens avec la Réunion, cette entreprise florissante n’en a aucun...


Référencée dans le Top 10 des torréfacteurs équitables et biologiques canadiens, elle se fournit en café au Guatemala, Salvador, Colombie, Ethiopie, Costa Rica, et n’a même pas de Bourbon Pointu à la carte. Selon Adam Pesce son directeur, dans un bel exercice de story telling, le nom « Reunion Island » serait arrivé un peu par hasard, par un concours de circonstances.


D’abord appelé Bourbon Coffee par son créateur Peter Pesce en 1978, l’expression « Reunion coffee » serait apparue lors d’un brain storming dans les années 90. Par la suite, en effectuant une recherche alphabétique sur le Rwanda dans le livre « Coffees produced throughout the World » (« Les café produits dans le monde ») de Phillipe Jobin, Peter est tombé à la lettre R sur l’article consacré à la Réunion et à son café. C’est ainsi qu’il a appris l’existence de l’île, son histoire et son lien avec le café...


Plus fort encore, il apprend que la Réunion s’appelait auparavant l’île Bourbon. Il n’en faut pas plus à Peter pour y voir un « signe de l’univers » : « Coffee context and a clear sign from the universe, and that’s how we got our name... ».


Aujourd’hui, Reunion Island Coffee développe sa marque et son concept au fil des années. Distribué dans les restaurants, hôtels, cafés, bureaux, boutiques spécialisées et jusqu’à Philadelphie aux Etats-Unis où il a été repéré par Alexandre Loupy, membre de Réunionnais du monde, la marque a ouvert un premier « Coffee bar » à Toronto.

A suivre ?

Source photos et plus d’infos : https://reunionislandcoffee.com / www.facebook.com/reunionislandcoffee

Les employés de Reunion Island Cofee à Toronto

Lire aussi :
Distribution : comment la provenance Réunion se fait détourner
Rougail Saucisse dans les Top 10 des recherches Google de recettes en 2018
Ananas Victoria : à quelle origine se fier ?
Les pires rougails saucisses trouvables sur le net
La recherche Ushuaïa exploite les Hauts Plateaux arides de la Réunion
Une eau Volvic inspirée du Piton de la Fournaise
Diaporama 7 photos des pires plats péi servis au rayon traiteur d’hypermarchés de métropole
La recette du rougail saucisses de TF1 corrigée (Vidéo)
Patrimoine culturel : vol en Réunion
Rougail Saucisse à la vodka : la « recette pompette » de Manu Payet
Recette vidéo du rougail saucisse par le restaurant réunionnais Georges Rhumerie
Recette vidéo du samoussa rougail saucisse par le traiteur réunionnais Gout’A Nou
Recette vidéo du Cabri Massalé par le restaurant réunionnais Le Gecko
Recette amoureuse (et internationale) du gâteau patate
Les recettes réunionnaises à la Dakatine : rougail, poulet, cookies...
Recette du carry ti jacques végétarien
Recette du rougail Canneberge
Ingrédients et recettes : cuisiner réunionnais en Amérique du Nord
La liste des magasins, épiceries, supermarchés où acheter des produits réunionnais dans le monde
La Liste des restaurants et traiteurs réunionnais
400 adresses où trouver des produits réunionnais en métropole
Cuisine créole : conseils pour remplacer les produits introuvables






Publicité