Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Témoignage : en direct de Madagascar

Témoignage : en direct de Madagascar


Alors que la grande île est secouée par la violence et la lutte pour le pouvoir, une jeune malgache de 25 ans, livre son analyse de la situation et les espoirs d’une jeunesse en un avenir meilleur.


JPEG - 23.6 ko
Crise à Madagascar
26 janvier : le centre commercial Magro Ankorondrano en feu. Photo extraite du blog http://actumadagascar.blogspot.com

Entretien daté du 9 février 2009. Voir ses photos témoignages du 26 janvier et du 7 février. Photos insérées dans l’article extraites du blog http://actumadagascar.blogspot.com.

Pouvez-vous vous présenter svp.

Je souhaite garder l’anonymat svp mais je peux dire que j’ai 25 ans. Je suis née et j’ai toujours vécu à Madagascar, de parents malgaches. Je me suis inscrite sur Réunionnais du Monde pour approfondir ma connaissance de la Réunion et de sa culture, pour me faire des amis et peut-être trouver un emploi. Depuis toujours je rêve de vivre sur cette île. J’ai fait des études de Droit à la faculté de Tananarive et je travaille comme employée de bureau dans un service administratif.

Parlez-nous de cette crise très grave qui secoue Madagascar.

Le pays subit « encore une fois » les conséquences d’un égoïsme démesuré, d’un ego surdimensionné de ses dirigeants. Je ne dirais pas que l’évènement se résume à un affrontement entre le Président Marc RAVALOMANANA et le maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo Mr Andry RAJOELINA. Pour moi c’est une crise née d’une envie de changement éprouvée par le peuple malgache, provoquée par des hommes qui ont trahi la confiance qu’il avait placé en eux. Lorsque que le gouvernement est resté silencieux et arrogant face aux revendications (plutôt aux ultimatums) du propriétaire de la radiotélévision VIVA (le maire d’Antananarivo), le 13 Janvier 2009, tous sentaient qu’une crise allait se produire.

Est-ce que vous sentiez venir cette crise ?

Je savais qu’il y avait une mauvaise gouvernance depuis quelque temps. Il y a eu chevauchement entre les affaires du pays et les affaires personnelles du Chef d’Etat (exemple : Air Force One). Le pays part à la dérive depuis que le projet gouvernemental, le MAP (Madagascar Action Plan), n’a provoqué aucune étincelle au niveau des bailleurs de fonds internationaux. L’Etat a décidé d’établir un auto financement de ce projet d’une grande envergure. Mais la proportion prise par les évènements était vraiment imprévisible et je ne savais pas quand la crise éclaterait.

JPEG - 26.3 ko
Violences à Madagascar
Magro Ankorondrano : un mélande de curieux et de pillards récupèrent jusqu’au dernier morceau de tôle. Photo extraite du blog http://actumadagascar.blogspot.com

Comment est elle vécue dans votre environnement amical, familial, professionnel ?

Mal, l’insécurité persiste, la tristesse est grande, la frustration ne cesse d’augmenter. Ces sentiments existaient déjà mais depuis cette crise ils se sont amplifiés. Sommes-nous un peuple condamné ? A ce niveau, tout le monde est conscient que le Président actuel ne doit plus rester en place mais Monsieur « le Président Maire » (Selon ses dires : Andry RAJOELINA) n’est pas un homme Présidentiable. On est devant un très grand point d’interrogation sur l’avenir du pays.

"Si j’ai choisi mon camp, c’est selon mes principes mais pas pour suivre telle ou telle personne"

Quelle est votre explication personnelle de ces événements ?

La pauvreté pousse une minorité à profiter du PEUPLE, et ça depuis des décennies. Mais on sent qu’actuellement les Malgaches (les jeunes Malgaches surtout) ont pris conscience de cet abus et veulent y mettre fin. C’est un travail de titan, mais on a l’impression qu’ils ne se laisseront plus faire. En résumé cette crise est fondée sur une mutation et un changement de mentalité mais pas sur un changement de personnes.

Vous sentez vous en insécurité pour vos intérêts économiques ?

L’insécurité est d’actualité pour tout le monde, même pour ceux qui prétendent être au pouvoir. Les intérêts économiques sont précaires depuis longtemps, c’est pire encore aujourd’hui. On ne m’oblige pas à choisir un camp. Si j’ai choisi mon camp, c’est selon mes principes mais pas pour suivre telle ou telle personne. L’éducation que j’ai reçue est basée sur le nationalisme.

JPEG - 29 ko
Jumbo Score
Jumbo Score de Tananarive : premier nettoyage après les ravages. Photo extraite du blog http://actumadagascar.blogspot.com

Comment voyez l’évolution de Madagascar dans les dix prochaines années ?

La société malgache est complexe avec tous ses us et coutumes mais ce qui est sûr, c’est qu’elle en a vraiment vu de toutes les couleurs. Ce qui est vraiment surprenant c’est notre force à encaisser les coups (hommage aux victimes et à leurs familles). Nous sommes loin je crois de la guerre tribale, même si des inconscients qui n’ont aucune valeur de civisme veulent nous y entraîner depuis des lustres.

Qu’est ce qui vous fait croire en l’avenir ?

Soyons vigilants, on ne doit plus rester les bras croisés et attendre que le pouvoir nous offre notre pain quotidien. On peut espérer un avenir meilleur du moment que chacun y mette du sien. Meilleur, car j’ai l’impression que nous vivons une révolution des mentalités. Aucune évolution économique n’est possible s’il n’y a pas évolution de l’état d’esprit.

En lien Voir, ses photos témoignages :
- Pillage du Magro Tanjombato
- Massacre devant le palais Ambohitsirohitra

Remerciements Photos insérées dans l’article : Pascal Kryl
http://actumadagascar.blogspot.com

Sur le même sujet, voir aussi En direct de Madagascar 2

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9400 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik