Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > DE VILLENEUVE Alexis

DE VILLENEUVE Alexis



DE VILLENEUVE Alexis

Né le 16 mai 1906 à Saint-Benoît (la Réunion), décédé le 25 mai 1946 à Saint-Denis, assassiné d’une balle à bout portant devant la cathédrale par l’un de ses adversaires. Fils d’Alexis de Villeneuve et de Marie Pauline Félicie née Lanelle. Marié à Andrée née Isautier. [Filiation : Alexis, son père, a été conseiller municipal et conseiller général de Saint-Benoît] Après des études au lycée Leconte de Lisle à Saint- Denis de la Réunion, il s’installe à Saint-Benoît pour gérer les affaires familiales. Directeur de la Minoterie de Sainte-Marie, de l’“usine de coraux” de Saint-Gilles-les-Bains, de la Société industrielle des engrais et du Comptoir commercial bourbonnais. Administrateur du Crédit Agricole, vice-président de la Chambre d’Agriculture, gérant du journal Le Planteur, périodique créé en 1945, et fondateur du journal Le Cri du Peuple Conseiller général (1934). 2E adjoint au maire de Saint-Benoît, Ferdinand Auber (1935). Maire de Saint-Benoît (1938-1940, jusqu’à la mobilisation). Réélu maire (2 juin 1945) et conseiller général de Saint-Benoît (7 octobre 1945). Candidat aux élections législatives contre Raymond Vergès qui l’emporte d’une courte majorité : 15 845 voix contre 15441 (21 octobre 1945). Leader du MRP, Mouvement Républicain Populaire (mars 1946), une seconde fois candidat aux élections législatives contre Raymond Vergès (mai 1946), il est abattu à bout portant d’une balle de revolver devant la cathédrale de Saint-Denis lors d’une réunion électorale assiégée par des nervis communistes (25 mai 1946). L’expertise des douilles retrouvées sur place révèlera que les balles tirées provenaient de la même arme, dûment enregistrée auprès des autorités, comme appartenant au docteur Raymond Vergès qui l’avait reçu au titre de la fonction qu’il exerçait. C’est le fils de ce dernier, Paul, qui est inquiété par la justice pour assassinat disqualifié en coup mortel et jugé en cour d’assises de Lyon (Rhône). Plusieurs procès de presse ont été intentés et gagnés par Paul Vergès : contre les publications 97-4 Ouest ou le Journal de la Réunion le désignant comme responsable du meurtre d’Alexis de Villeneuve ♥ Leader du Comité de défense des planteurs et éleveurs de Saint-Benoît (1936). Fondateur et secrétaire général de la Fédération des syndicats agricoles. Distinctions : En 1947, la rue de l’Eglise à Saint-Denis a été officiellement rebaptisée “rue Alexis de Villeneuve” et une plaque commémorative a été apposée devant la cathédrale avant de disparaître sous le mandat municipal et dionysien de Gilbert Annette. En 1998, à l’initiative du directeur du Journal de la Réunion, Jacques Tillier, une nouvelle plaque commémorative a été apposée par l’association Vi Souviens sur le mur face à la cathédrale et dix ans plus tard, en 2008, à l’initiative de la même association, un buste en bronze à son effigie a été inauguré en présence de l’un de ses descendants, des députés René-Paul Victoria et Didier Robert, de l’écrivain Boris Gamaleya et de l’ancien leader indépendantiste Serge Sinimalé Le 14 novembre 1984, Jean-Paul Virapoullé, conseiller général et maire de Saint-André, a refusé une réunion de travail avec les élus de toutes tendances à la préfecture à l’invitation de Georges Lemoine, alors secrétaire d’Etat aux Dom-Tom, en visite officielle 187 à la Réunion, « ne voulant pas s’asseoir à une table où se trouve un individu qui est rentré avec un tel fracas dans l’histoire de notre département en 1946 » En mai 1986, toujours à l’initiative du maire de Saint-André, Jean-Paul Virapoullé, une place Alexis de Villeneuve a été inaugurée “25 mai 1946 : assassinat d’Alexis de Villeneuve, candidat MRP aux élections législatives” : ce repère chronologique du sujet d’histoire a été proposé le 14 juin 2004 aux 4300 candidats au baccalauréat général de la Réunion.

A lire

Alexis de Villeneuve : Une tragédie créole, édité par l’association Vi Souviens Toujours (2008). Le Général de Gaulle et la Réunion, par Frédéric Payet (2009).

Références

Archives personnelles. 97-4 Ouest mars 1982, mai 1982. Guide illustré de la Réunion par Gabriel Gérard mai 1970. Dictionnaire biographique de la Réunion, tome 2. National Hebdo 4.01.1985. Gazette du Palais 19.07.1984. Le Progrès 7.05.1946. La Démocratie 27.05.1946. Présent 30.11.1984. Magazine Hebdo 30.11.1984. Minute 14.03.1979, 2.06.1984. Le Figaro 20.11.1984. Réalités-Spectacle du Monde mai 1982. Le Cri du Peuple 28.05.1946. Le Combat National 1.05.1976, 15.05.1976. Témoignages 12.04.1984, 17.06.1990, 12.07.2007. Journal de la Réunion 25 et 26.05.1976, 16.05.1984, 15.11.1984, 14.12.1984, 26.05.1986, 25.05.1996, 12.02.1999, 16.03.2007, 7.07.2007, 22.06.2007. Quotidien de la Réunion 29.05.1982, 11.04.1984, 26.05.1986, 25.05.1996, 25.11.1998, 25.05.1999, 25.05.2000, 16.04.2006, 16.06.2004.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?

INSCRIPTION NEWSLETTER

inscrits
NOUS SUIVRE
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9790 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik