Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > FONTAINE Gabrielle.

FONTAINE Gabrielle.



Gabrielle Fontaine

Enseignante à la retraite, née le 29 juin 1949 à Saint-Pierre (la Réunion). Fille de Jules Maitre et de Marie-Thérèse Eliane née Payet. Mariée àFrançois Fontaine. 3 enfants (Nathalie, Frédéric, Sébastien). Ti’nom : Gaby. Études primaires et 251 secondaires à l’école catholique Immaculé, puis à l’Ecole normale à Saint-Denis de la Réunion Institutrice, directrice d’école maternelle. Conseillère pédagogique, elle prend sa retraite anticipée pour gérer ses mandats politiques (jusqu’en 1989), estimant inacceptable de cumuler un salaire de l’Education nationale avec ses indemnités d’élue « Issue d’un milieu de droite, debréiste », de sensibilité barriste, elle est tout naturellement responsable du Comité Barre 88 à Saint-Denis destiné à soutenir la candidature de Raymond Barre à l’élection présidentielle (1988). Élue conseillère municipale, elle est adjointe au maire de Saint-Denis Auguste Legros (1983-1989). Entre temps, elle se fait élire Conseiller général du 6e canton de Saint-Denis, avec le soutien d’Auguste Legros, Paul Payet, Ibrahim Dindar et Eric Boyer (25 septembre 1988). Elle est élue une seconde fois aux élections municipales, cette fois sur une « liste d’ouverture » du socialiste Gilbert Annette (12 mars 1989). Leader du groupe “Saint-Denis Unie” au sein du conseil municipal dionysien, composé d’élus comme Gervais Vigne, Daniel Toussaint, Patrick Verguin, Serge Casanove, Jean-Claude Sautron et Gilbert Gérard, elle démissionne de son mandat municipal, en raison de l’opacité du fonctionnement de la mairie de Saint-Denis (19 janvier 1994). Auparavant, toujours dans la mouvance centriste, elle a été cofondatrice avec Aristide Payet, Carl Joseph et Julien Rochefeuille de l’Association des Démocrates de Michel Durafour (janvier 1990). Entre temps, on la retrouve tête de la liste REGION 92, Rassembler, Entreprendre et Gérer l’Ile avec des Objectifs Nouveaux, aux élections régionales, sous l’égide de Génération Ecologie de Brice Lalonde. Elle part alors en campagne avec Gilbert Gérard, Claude Denuzière, Jean- Paul Lassays, Julien Rochefeuille, Alhamid Aboubacar et Richard André Marguier (22 mars 1992), une élection où elle obtient 1% des suffrages exprimés. En 1993, elle surprend beaucoup de monde en acceptant d’être la suppléante du communiste Elie Hoarau aux élections législatives dans la 4e circonscription (1993), en fait un contrat subtil avec pour contrepartie la candidature de Pierre Vergès contre Gilbert Annette dans la 1e circonscription, celle de Saint-Denis. Sa dernière candidature remonte à mars 1994 (« un baroud d’honneur », dit-elle) où elle est candidate indépendante aux élections cantonales de Saint-Denis, dans le 6e canton, clôturant ainsi un parcours politique riche mais décevant pour celle qui se faisait une autre idée de la politique.

Autres

Membre de la Fédération des Elus Socialistes et Républicains présidée par Gilbert Annette (1991). Au titre de son mandat électif, elle a été représentante de la municipalité de Saint-Denis au Conseil National des Villes à Paris, par décret ministériel de Michel Rocard (1991-1992). Elle s’est déclarée en faveur du Oui au référendum du 6 novembre 1988 pour l’autodétermination de la Nouvelle- Calédonie A la tête de l’Association des Démocrates, elle a apporté son soutien à la candidature du socialiste Sudel Fuma aux élections cantonales de Saint-Denis (mars 1994) Activités sociales : Responsable du Secours Catholique (2003). Membre de la Fraternité Dominicaine rassemblant des laïcs engagés dans l’Eglise, membres à part entière de l’Ordre dominicain. Membre de la commission diocésaine Justice et Paix (depuis début 2008).

Prise de parole

« Je serais curieuse de connaître sur quelle veste s’est porté le choix de notre mannequin professionnel de l’Est, grand maître de la politique locale, champion entre tous de la diatribe verbale, adepte de la volte-face. Serait-ce la veste rouge du PCR, la rose du PS, la bleue du RPR, la jaune de l’UC, celle des “barristes” CLE, celle de l’UD locale, celle du CDS ?… Je pencherai plutôt la multicolore JPV (Juste pour voter) » (Quotidien de la Réunion, 29 octobre 1988).

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Créer une alerte mail sur ces mots clés

Mots-clés : Saint-Denis , Saint-Pierre , Social , Conseil , Association
Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
10249 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik