Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > JOLY Jean.

JOLY Jean.



Né le 9 août 1920 à Saint-Denis (la Réunion), fils d’un magistrat dionysien, décédé le 26 mars 2005 dans la même commune. Scolarité jusqu’au baccalauréat au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis, avant de poursuivre ses études en Métropole à l’Ecole coloniale et à la Faculté de droit à Paris, quelques mois avant que la Seconde Guerre mondiale éclate Il est l’un des deux Réunionnais à avoir connu la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale. À son niveau, il a entrepris d’aider la Résistance contre les forces 376 d’occupation en collectant des renseignements sur les terrains d’aviation, mais a échoué lorsqu’il a envisagé de rallier la France Libre à Londres. Il se retrouve à Marseille en compagnie de Pierre Lagourgue où, avec un autre de ses compatriotes, Teddy Piat, agent de liaison du réseau Combat créé à l’initiative de Pierre Frenay, il participe à de nombreuses opérations de résistance jusqu’à son arrestation à Paris, dans la nuit du 5 au 6 avril 1943, à la suite d’une rafle opérée par la Gestapo consécutive à une dénonciation. Emprisonné pendant six mois à la prison de Fresnes, il est transféré au camp de Neubren, près de Sarrebru¨ck, torturé, puis envoyé au camp d’extermination n° 3 de Mauthausen (Allemagne), où il purge dix-huit mois de détention. Il revient à la Réunion en 1951 pour y faire toute sa carrière comme directeur de la compagnie d’assurance La Prudence, à Saint-Denis ♥ Président de l’Association des Français Libres et des Combattants Volontaires de la Résistance. Membre du Comité de parrainage du Comité d’aide aux victimes de la répression dans le Sud-est asiatique présidée par Marie-France Stirbois et le député Jean Fontaine (1979). Membre du Rotary Club de Saint-Denis, président (1969-1970). Distinctions : Il a donné son nom au lycée d’enseignement et technologique Art et Bois à la Rivière Saint-Louis et au gymnase de La Montagne.

Décorations

Premier Réunionnais à recevoir le grade de Commandeur de la Légion d’honneur (1999). Commandeur de l’Ordre national du Mérite. Crois de Guerre avec Palme. Médaille de la Résistance. Croix du Combattant Volontaire. Combattant Volontaire de la Résistance. Médaille de la Déportation pour Faits de Résistance. Médaille 39-45. Officier des Palmes Académiques. JORON Jean Bernard. Musicien, né en 1965 à la Réunion. Fils de Jules Joron. Marié. 2 enfants A 30 ans, il a repris ses études pour devenir professeur d’éducation physique et sportive, affecté au lycée Roches-Maigres à Saint-Louis. Il baigne très tôt dans la musique, initié par son père Jules, lui-même musicien. Il reçoit sa première guitare à l’âge de 13 ans et plus tard joue de la trompette. À son actif, un premier album qui rassemble, sous des airs typiquement réunionnais, à la fois du séga, du reggae jazz et du maloya. C’est le début d’un parcours musical bien rempli, à la Réunion bien sûr mais aussi en Afrique et en France métropolitaine. Il a participé à des émissions musicales, notamment en étant co-auteur avec Jean-Luc Cheverry et compositeur de la comédie musicale Paul et Virginie. Jusqu’en 1996 il a été le leader du groupe Ousanousava (3e prix des rencontres folkloriques de l’océan Indien) au chant, à la guitare, à la trompette et comme auteur-compositeur. Formé en 1984 à Saint- Louis de la Réunion par les enfants de Jules Joron, Bernard, François et Isabelle, Ousanousava, au même titre que Baster ou Ziskakan, a transformé le paysage musical de la Réunion. Après 12 ans de services, il tire sa révérence, laissant derrière lui des titres qui sont devenus des classiques de la musique réunionnaise, avant de reformer le groupe musical en 1999 pour sortir l’album Mon péi in tablo. Il repart en solo en 2001 avant de sortir avec son frère Frédéric, en 2004, un album souvenir Fé pét la kol - 20 ans - 20 chansons dans lequel ils reprennent les morceaux qui ont fait le succès d’Ousanousava.

Discographie

Savannah. Ousa nousava, album vendu à plus de 22 000 exemplaires et récompensé par la Sacem avec la médaille Souffle et Voix (1999). Ousa milé et Zamal (le nom de l’herbe locale). À tous les enfants (2008). Autre : En août 2005, il est sorti vainqueur des sélections organisées sur l’île dans le cadre du concours “9 semaines et 1 jour“ organisé par la chaîne RFO, visant à faire émerger un artiste de chaque Dom-Tom.

Références

Site internet RFO 20.06.2006. Quotidien de La Réunion 10.07.2006. Journal de la Réunion 19.05.2008. 377

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Créer une alerte mail sur ces mots clés

Mots-clés : Saint-Denis , Saint-Louis , Allemagne , Association
Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
10249 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik