Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > PECH Georges Jean-Claude.

PECH Georges Jean-Claude.



PECH Georges Jean-Claude

Industriel, né le 23 avril 1942 à Carcassonne (Aude). 2 enfants (Alexandra, Olivia). Études primaires et secondaires à Carcassonne jusqu’à la terminale. Première partie du baccalauréat technique Engagé militaire au 1er RPIMA, Brigade parachutiste d’infanterie de Marine à Bayonne (1963-1964), puis Instructeur. Affecté au 5e Bataillon parachutiste, puis au 2e RPIMA à Madagascar (1962-1966). Dirigeant d’entreprises à Madagascar, il est d’abord responsable d’une industrie de bois à Antananarivo (1966-1968), puis responsable de la logistique concernant des opérations de développement agricole pour le compte de la Coopération italienne (1966-1971). Il s’installe en Nouvelle-Calédonie et implante plusieurs entreprises, notamment Techni-Décor, et un drugstore à Nouméa avec le soutien de Jacques Lafleur et de la Banque d’Indochine (1971- 1978). Il arrive à la Réunion pour recréer avec Christian Redt l’entreprise Techni-Décor dont il sera le gérant (1978-1987). Président de RPI, Réunion Plafond Industrie (depuis 1987), avec deux groupes métropolitains, RESO et Prévost. On le retrouve également gérant de la société Grimaud et de la société L’Enjeu Economique, sans attache avec le titre du mensuel publié à la même période. Co-créateur et président de Fluxmeca (1997), en association avec Aldes, il se retire de la société en cédant ses parts à Christian Clerc (2000). Responsable de filiales comme Index (1993), Gouttalu (1999), Reva (2002), Sisal (1999) et de nombreuses SCI. Président-directeur général fondateur en 2004 de la holding du Groupe RPI baptisé Vulcain, avec l’entrée de Philippe Gault comme actionnaire (2006), regroupant onze sociétés dont Profilage Usinage des Mascareignes et Réunion Plafond Isolation (2007) et employant 150 personnes. Associé à Philipe Gault dans une seconde firme de gestion d’entreprises et de participations financières, la Luxembourgeoise des plâtres (2007). Actionnaire et membre du conseil de surveillance d’Air Outre-Mer (AOM), compagnie aérienne aujourd’hui disparue. Autre : Victime de trois incendies touchant des sociétés lui appartenant : deux discothèques, le Dionysos et le Privilège (1990), et un magasin à l’enseigne de Techni-Décor (1991) Même s’il se présente comme « un vieux militant gaulliste », se flattant d’avoir bénéficié de l’amitié de Michel Debré jusqu’à son décès, ses 564 convictions gaullistes lui sont venues tardivement : membre des Jeunes Démocrates Sociaux (JDS) en 1979, il a fait campagne en faveur de la liste conduite par Simone Veil aux élections européennes de juin de la même année. Un engagement qui ne l’a pas empêché d’être accusé par le journaliste Roland Mallet, sur les ondes de RFO Réunion, d’être un sympathisant du Front National, en raison de sa présence lors d’un dîner-débat organisé à l’hôtel Le Méridien à Saint-Denis pour la première visite à la Réunion de Jean-Marie Le Pen le 12 décembre 1980. Il a ensuite été membre du “comité de campagne” à la candidature d’Auguste Legros aux élections municipales de Saint-Denis (1988) avec François Caillé, Philippe Baloukjy, Daniel Box et Jean-Marie Dupuis. Aujourd’hui, il ne fait pas mystère de ses relations privilégiées avec Jean-Louis Debré, ancien président de l’Assemblée Nationale aujourd’hui président du Conseil Constitutionnel, sa présence aux côtés de Michel Debré dans les derniers moments du « père de la Ve République » ayant nourri cette relation. Autre : Il a figuré avec deux autres Français — dont le journaliste Jean-Claude Vallée — sur une liste de 80 « séparatistes anjouanais » établie par le ministère de l’Intérieur de la République Fédérale Islamique des Comores (RFIC) et diffusée par l’Organisation pour l’Unité Africaine (OUA) pour interdire leur séjour dans les pays membres de l’OUA. Conseiller technique privé du colonel Saïd Abeid, président de l’Etat autoproclamé d’Anjouan, par arrêté du 27 février 2001. Conseiller pour les questions de défense auprès du préfet de Mayotte, Jean-Jacques Brot (2004), puis de Vincent Bouvier, jusqu’à la dissolution du Cabinet militaire du ministère de l’Outre-mer début 2008 ♥ Membre du comité de parrainage du Comité d’aide aux victimes de la répression dans le Sud-est asiatique présidé à l’échelon national par Marie-France Stirbois (1979). Trésorier de l’Amicale réunionnaise des anciens parachutistes (ARAP) présidée par Jean Faure (1983). Administrateur de Réunion F.M. (1991), radio privée créée par François Caillé et aujourd’hui disparue. Conseiller Economique et Social de la Région Réunion. Membre de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion (1988-1989 et 2004-2010). Administrateur de l’ADIR, Association pour le Développement Industriel de la Réunion (2005) et de la Sem NORDEV en tant que censeur. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHDEN). Président d’honneur du Comité de Rugby de la Réunion. Président du Rotary Club de Saint-Denis Bourbon (2002), membre de la commission administrative (2008-2009).

Autres

Cofondateur avec René Fastré, François Mas, Christian Redt, Hervé Ansaldi, Michel Duvergne, du Syndicat National du Patronat Moderne et Indépendant (SNPMI), président (1983 et 1985-1995), Président des filiales du SNPMI : ASFO-PMI, administrateur du FAF-PMI, Fonds d’assurances formation des PMI, vice-président national, délégué aux Dom-Tom.

Prise de parole

« Je discute beaucoup avec Paul Vergès, qui, en plus d’être un ami, est aussi un bon conseiller » (Visu, 21 juillet 2006). Distinctions : Manager de l’année 2003, titre décerné par le mensuel réunionnais l’Eco Austral.

Décorations

Officier de la Légion d’Honneur à titre civil, décoration remise par Jean-Louis Debré alors ministre de l’Intérieur (8 janvier 1997), il est passé commandeur le 1er janvier 2006. Chevalier du Mérite agricole (2007). Officier dans l’ordre de l’Etoile d’Anjouan, décoration remise par le Commandant Mohamed Bacar, ancien dirigeant de l’île autonome d’Anjouan et aujourd’hui en résidence surveillée au Bénin (2004). Commandeur de l’Etoile royale de Grande-Comore. Médaille du Mérite colonial (2004) décernée par la Fédération nationale des anciens d’outre-mer et anciens combattants des troupes de marine. Médaille Joukov éditée par l’Ordre Joukov créé en 1995 à l’occasion de la célébration du 100e anniversaire de la Fédération de Russie (2008).

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
10249 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik