Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Elections européennes : Laurent Dennemont en (...)

Elections européennes : Laurent Dennemont en Belgique


Parole aux Réunionnais d’Europe, qui nous décrivent leur vision et les enjeux des élections de juin 2009. Agé de 30 ans, Laurent est arrivé en Belgique en 2003. Il est adjoint administratif dans l’une des 19 communes de Bruxelles-Capitale : Ixelles.


JPEG - 27.8 ko
Laurent Dennemont

Racontez-nous votre parcours.

Je suis arrivé à Bruxelles après un passage à Londres et à Montpellier. Après des études de STAPS, j’ai fait le choix de prolonger mes études en suivant un master en Sport Business Management à l’Université Libre de Bruxelles. Cette option m’a permis d’obtenir un diplôme belge, facilitant ainsi mon intégration sur le marché de l’emploi. Je travaille depuis octobre 2004 comme adjoint administratif au service sports, jeunesse, famille, Jumelages et Relations Intergénérationnelles d’Ixelles. Bruxelles est aussi la ville où j’ai rencontré ma femme, Florence, et le lieu de vie de notre fils Thomas, âgé aujourd’hui de 8 mois !

- Voterez-vous dimanche ?

Le vote est un droit mais aussi une obligation en Belgique. En qualité de ressortissant européen, j’ai le choix de voter en France ou en Belgique où je réside. Il m’a donc fallu faire une demande explicite auprès de ma commune de résidence pour pouvoir voter aux élections européennes. Une fois ces démarches effectuées, je deviens moi aussi assujetti à l’obligation de voter.

J’irai aussi voter car je suis convaincu que les enjeux de demain se décident actuellement au niveau européen. A travers mon parcours, j’ai eu l’occasion de pratiquer la libre circulation des personnes et des travailleurs. Il ne faut pas se faire d’illusions : la transpositions des directives européennes dans le droit national au niveau de chaque pays est un processus lent et sujet à des situations burlesques ! Dans mon cas par exemple (contractuel de la fonction publique), de nombreuses questions de reconnaissance d’expérience, de valorisation de compétences et de mobilité se posent dans le cas d’un éventuel retour à La Réunion. Concernant l’avenir de l’île, je me demande bien comment va être négociée la transition concernant la probable suppression des aides à la canne à sucre, suite aux pressions de plus en plus appuyées de l’OMC…

- Vous sentez-vous européen ?

En tant que Français d’origine réunionnaise vivant en Belgique, je me sens effectivement européen. Je suis assez fier de cette appartenance à un espace aussi multiculturel qui se bat chaque jour pour former une entité cohérente. Les enjeux sont énormes, aussi bien dans les domaines de l’enseignement, de l’accès aux soins, des services sociaux, de la protection des consommateurs, de la qualité de l’alimentation et des produits disponibles sur le marché, des orientations stratégiques vis-à-vis de l’environnement, de la gestion de la diversité des patrimoines culturels, naturels, etc. La Commission de Bruxelles n’a pas toujours bonne presse, mais dans un monde globalisé largement dirigé par des multinationales organisées sous forme de groupes de pressions structurés pour faire du lobbying auprès de nos institutions, il est indispensable de voter pour des représentants qui seront capables d’inventer un avenir plus juste dans un cadre de vie sain. Je ne suis pas dupe et même si les mécanismes européens sont lourds et parfois un peu lents, seul le vote et le renouvellement des élus est capable d’influencer le cours des choses.

- Comment les habitants en Belgique voient-ils l’Europe ?

En Belgique, l’Europe et la Commission font partie du quotidien. Cela se traduit par un engorgement de la ville lors des grands sommets, le survol de la ville par les hélicoptères, les cortèges de voitures aux vitres teintées escortés par des motards surexcités. Bruxelles est une ville internationale où l’on côtoie chaque jour de nombreuses nationalités. Par exemple à Ixelles, on dénombre pas moins de 171 nationalités différentes, dont une majorité de… Français !

- Ces habitants savent-ils que La Réunion est européenne ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, de nombreux Belges connaissent La Réunion. La presse locale relaie régulièrement l’actualité de l’île. La mise en place d’une Association Réunion-Belgique (www.reunionbelgique.eu) aspire à resserrer ce lien à travers la mise en place d’un réseau sur place.

Voir le profil de Laurent et de l’ASBL Réunion Belgique

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9426 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik