Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > CAPAGORY André Jean Charles.

CAPAGORY André Jean Charles.



Né le 17 février 1894 à Bayonne (Pyrénées- Atlantiques), décédé 19 mai 1981 à Saint-Denis (la Réunion). Il repose dans le cimetière des Volontaires, « à quelques mètres du lieu où il avait foulé pour la première fois le sol de la Réunion un certain 28 novembre 1942 ». Ti’nom : Papa-de-riz (en pleine restrictions alimentaires de la Réunion durant la Seconde Guerre mondiale, c’est lui qui a fait venir pour la population le premier bateau transportant du riz) Grand blessé de la guerre 14-18, il entre dans le Service colonial (1917) et va exercer diverses fonctions dans les services civils de l’Afrique occidentale française (AOF). Il rejoint le corps des Administrateurs des Colonies (1925). En juin 1940 il suit le général de Gaulle en choisissant la France Libre. Il est alors l’homme des grandes missions diplomatiques et délicates : il va rallier le Gabon et assurer l’intérim en tant que gouverneur du Moyen-Congo. Puis de Gaulle va l’envoyer en mission pour faire basculer la Nouvelle-Calédonie. Et c’est dans le cadre de ce voyage qu’il touche la Réunion à bord du navire de guerre Le Léopard (novembre l942). Dernier Gouverneur de la Réunion nommé, assurant la succession du pétainiste Pierre Aubert de 1942 à 1947, il a laissé le souvenir d’un homme sage et pondéré. Ainsi, dans l’affaire du candidat MRP Alexis de Villeneuve, assassiné à Saint Denis en 1946, il a demandé que le procès soit délocalisé en Métropole, à Lyon. Il est également intervenu pour mettre fin à l’exil d’Abd-el-Krim, prisonnier politique algérien en résidence surveillée à la Réunion, a proposé un projet d’aménagement global de la Réunion et la création d’un Office de l’Habitat pour régler le grave problème du logement avant d’assister avec satisfaction à la transformation de l’île en département par le biais de la loi du 19 mars 1946. Le 15 août 1947 il transmet les pouvoirs à Paul Demange, premier préfet de la Réunion, et quitte l’île le 27 septembre 1947. Après la guerre, il est nommé inspecteur général des affaires administratives à Madagascar avant de prendre sa retraite en 1951 dans la Grande Ile. Mais lors des événements de Madagascar du 13 mai 1972, il se replie sur la Réunion et revient s’installer très discrètement au 33, rue Victor Mac Auliffe à Saint-Denis.

Distinction

Compagnon de la Libération (19 octobre 1944). Décoration : Médaille militaire. Croix de guerre avec palme. Commandeur de la Légion d’honneur. Grand Officier de l’Ordre national du Mérite.

Références

Archives personnelles. Conférence de Bernard Marek 29.11.2007. Le Mémorial de la Réunion, tome 6.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Créer une alerte mail sur ces mots clés


Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near ') AND objet='article' GROUP BY id_objet ORDER BY total DESC LIMIT 3' at line 7