Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Supporter réunionnais au Brésil : récit d’un périple (...)

Supporter réunionnais au Brésil : récit d’un périple footballistique


Mordu de football, Jean-François Sadon a décidé de vivre sa passion jusqu’au bout. A la Réunion, il travaille, à 38 ans, dans un cabinet d’expertise comptable et vit à la Montagne. Au Brésil pendant la coupe du monde, c’est un supporter de l’équipe de France. Au sortir du mythique stade de Maracana où il a assisté au dernier match de poule des Bleus, il nous décrit l’ambiance brésilienne et le début de son périple.


Supporter réunionnais au Brésil : récit d'un périple footballistique

Comment avez-vous pris la décision d’assister à cette coupe du monde ?

La décision de venir au Brésil a été prise entre amis le soir du 31 décembre 2013 ! Un accord a été passé : les garçons iraient au Brésil voir la coupe du monde (sans leurs femmes), et les femmes iraient aux Seychelles en vacances (sans leurs hommes). Au final celui qui est à l’origine de cette idée nous a fait faux bond ! Nous sommes partis à deux, mon ami Frédéric et moi.

Décrivez-nous vos premiers jours au Brésil.

C’est la première fois que j’assiste à une Coupe du monde « en vrai ». Nous sommes arrivés à Sao Paulo le 16 juin via l’Afrique du sud, il y a sept heures de décalage horaire avec la Réunion. Nous avons vu France - Suisse sur l’esplanade de la FIFA avec 6000 personnes dans le centre de Sao-Paulo. Globalement les Français étaient peu nombreux à Sao Paulo. Nous étions souvent seuls à porter le maillot bleu. Du coup tout le monde voulait faire des photos avec nous. On peut dire que les Français ont la côte auprès des Brésiliens ! Seul un Brésilien s’est rétracté quand il a vu le nom de Zidane flanqué sur mon maillot... rancunier !

Comment avez-vous vécu le dernier match de poule de la France ?

Pour France – Équateur nous étions 73 000 dans le stade de Maracana, dont plus de 10 000 supporters français. Certains avaient fait l’aller-retour Paris-Rio uniquement pour l’occasion ! Jusqu’à ce match, tous les supporters croisés nous félicitaient car notre équipe a marqué beaucoup de buts dans ce mondial. Ils disaient en français « bravo la France » ou « allez les bleus ». Mais au sortir de France - Équateur la télévision brésilienne a critiqué les Bleus pour n’avoir pas fait honneur au Maracana en ne marquant pas... Mais globalement l’équipe de France est appréciée par toutes les nationalités.

JPEG - 435.1 ko
Jeff et Fred : deux dalons au Maracana pour soutenir les Bleus

Jusqu’à présent, quels supporters vous ont le plus impressionné ?

Les Brésiliens pour leur nombre. Normal on est chez eux... La plus belle ambiance que nous avons vécue reste le match Brésil – Mexique. Les supporters brésiliens étaient partout, c’était fou ! Je citerais aussi les Anglais pour leur esprit fêtard, même après l’élimination de leur sélection.

En tant que touriste, comment êtes-vous accueilli au Brésil ?

Au départ je craignais un peu les réactions en portant mon maillot de Zidane, mais tout se passe bien. Je répète : il me semble que nous sommes la nation préférée des supporters brésiliens, sauf la fois où nous avons voulu manger un morceau dans un quartier de Sao Paulo... Des supporters du club local des Corinthias nous ont refusé l’entrée d’un restaurant. Ils étaient tous tatoués à l’effigie de leur club. Nous avons rebroussé chemin sans demander notre reste...

JPEG - 367.8 ko
Vue sur Rio depuis le Pain de Sucre

Selon vous, y-a-t-il des problèmes et une "face cachée" de ce mondial ?

Je sais qu’il y a eu des émeutes durant notre séjour à Sao Paulo. Près de notre quartier, la concession Mercedes a été caillassée. On peut voir beaucoup de policiers anti-émeute avec casques et boucliers aux abords des écrans géants lors des retransmissions de matchs. La police est aussi très présente sur les lieux touristiques, c’est plutôt rassurant. En revanche on voit énormément de SDF dans les parcs et jardins des villes. Comme il n’y a pas de toilettes publiques, l’odeur est insoutenable dans les espaces verts.

En tant que Réunionnais, quelles sont les grandes ressemblances / différences qui vous frappent avec notre île ?

La différence entre les classes sociales est très frappante ici. Anecdote : on s’est trompé de bus une fois et on a atterri dans une favela. Le quartier était immense, on a franchement eu les "chocottes". Avec mon ami nous avons décidé de ne plus parler français et de ranger nos guides pour ne pas passer pour des touristes... Heureusement les Brésiliens sont métissés comme nous, on se fond dans la population.

A suivre... Jean-François assistera au 8e de finale France-Nigéria le 30 juin.

Article paru dans Le Quotidien du 27 juin 2014

JPEG - 144.6 ko
Article paru dans Le Quotidien du 27 juin 2014

Plus d’infos Sport / Les infos réunionnaises au Brésil / S’inscrire aux Alertes


Des supporters de la Réunion occupent les écrans mondiaux 2 fois lors de la retransmission du match France-Suisse le 20 juin 2014 :

Mondial au Brésil : les supporters réunionnais crèvent l'écran

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
10527 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik