Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Yannick Vidot, chargé de mission Réunion à (...)

Yannick Vidot, chargé de mission Réunion à l’Alliance Française de Johannesburg


VSI (volontaire de solidarité internationale) en Afrique du Sud, Yannick est diplômé de l’école de commerce Euromed Marseille. A 31 ans, ce Saint-Paulois achève une mission de deux ans à Johannesburg, où il travaille à la valorisation touristique et culturelle de la Réunion auprès des Sud-Africains.


Yannick Vidot

Racontez-nous votre parcours.

Je suis originaire de Tan Rouge, dans les Hauts de Saint Paul. Après ma scolarité dans l’ouest, j’ai suivi la classe préparatoire aux grandes écoles à Bellepierre, pour intégrer l’école de commerce Euromed Marseille. J’ai donc quitté l’île à 18 ans avec dans mes valises, des objets personnels liés à la famille et les proches, le fameux tee-shirt Pardon à l’effigie de la Réunion !

Comment cela s’est-il passé ?

La proximité de la mer, le côté « village » de Marseille et le fait de côtoyer plusieurs Réunionnais arrivés la même année ont facilité l’intégration et l’adaptation à un « nouveau pays ». Mes études, plus particulièrement les stages, et mes premières expériences professionnelles m’ont permis de bouger pas mal. En France métropolitaine tout d’abord avec des missions à Paris mais aussi un emploi qui m’a permis de faire le tour de la France pour animer des séminaires et d’assister à différents salons dans les plus grandes villes du pays. Puis à l’étranger à l’occasion d’une mission réalisée en Chine/ Hong Kong et actuellement en Afrique du Sud. Ces différents postes m’ont permis de découvrir les pays limitrophes et surtout d’expérimenter les différences et rapprochements culturels avec, bien entendu, son lot d’anecdotes et de rencontres.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Je suis actuellement volontaire de Solidarité Internationale en poste à l’Alliance Française de Johannesburg sur des missions de communication, de développement de réseau et la mise en place de projets alliant échange culturel et promotion touristique de la Réunion. Mes missions m’amènent à être en contact avec des artistes réunionnais avant et pendant leur tournée (en 2014, nous avons fait tournée Jérémie Labelle, Lo Griyo, le chef réunionnais Jean Claude Cleret et Kafmaron), les organismes de promotion touristiques de La Réunion mais aussi d’autres organismes organisant des échanges notamment artistiques ou commerciaux avec l’Afrique du Sud. Je suis aussi en contact avec le réseau des Volontaires en Afrique du Sud et dans les pays limitrophes pour coordonner au mieux nos actions de mise en avant de La Réunion. Il y également une toute petite communauté de réunionnais à Johannesburg pour des samoussas et des bouchons !

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?

Cela semble cliché mais les voyages forment bien la jeunesse. La Réunion offre une diversité culturelle inédite mais il y a tellement à voir, à découvrir et à apprendre de l’autre côté de la mer. La mobilité fait grandir plus vite parce qu’on y est obligé mais pour peu qu’on soit un peu curieux, elle donne surtout le goût de la découverte et stimule la créativité pour se lancer dans de nouvelles passions, de nouveaux projets.

Quels sont vos projets ?

Le retour à la Réunion est programmé pour cette fin d’année, avec l’objectif de m’y installer une fois pour toute ! Je souhaite continuer dans les métiers de la communication, du marketing et du développement de marché, pourquoi à l’international car il y a tellement à faire ne serait-ce que dans la région Océan indien. L’idée de me lancer dans l’aventure de la création d’entreprise est aussi tentante en ces périodes difficiles pour l’emploi à La Réunion.

JPEG - 106 ko
L’équipe de l’Alliance Française de Johannesburg

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?

Un regard inquiet… en raison des orientations choisies pour son développement et du chômage, surtout pour les jeunes à qui on fait espérer que leurs années d’études ne seront pas perdues. Partir s’installer ailleurs est un choix excitant mais difficile à faire. Les voies de développement par l’export de compétences, le positionnement de La Réunion comme un point d’expertise européenne et l’augmentation des échanges avec les pays de la zone me paraissent être de bonnes voies de sortie par le haut pour se différencier dans la région.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

Etant en première ligne auprès du public lors de différents événements liés à la Réunion, l’île commence à être connue grâce aux efforts de promotion touristique et culturelle. J’ose penser que le réseau des volontaires réunionnais y contribue. Les montagnes impressionnent beaucoup, le côté sportif également ; le côté culturel et diversité attirent en Afrique du Sud, un pays qui fête ces 20 ans de démocratie.

Vous même, quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses habitants ?

En un mot : impressionnant ! L’Afrique du Sud est encore en construction. Uniquement 20 ans de démocratie et d’ouverture sur le monde créé une atmosphère générale de progrès, particulièrement dans les grandes villes telles que Johannesburg qui n’a de cesse de se renouveler et de se chercher. Ce pays déborde de curiosité et a choisi cette voie pour son développement, pendant que nous nous renfermons sur nous même pour trouver des solutions.

En tant que Réunionnais(e) qu’est ce qui vous paraît le plus proche / le plus éloigné par rapport à notre île ?

Le plus proche ? En dehors du climat quelques fois saisissant tout de même, il y a tout de même cette impression de partager une histoire similaire. Le plus éloigné ? L’immensité du pays et les distances liées au territoire. Mais également les « distances » qui peuvent exister au sein même de la population, économiques, culturelles. Notre histoire un peu plus longue est passée par là.

Voir le profil de Yannick Vidot


Voir : LES OFFRES DE MISSION FRANCE VOLONTAIRE DANS L’OCEAN INDIEN

Basé sur l’île, France Volontaires propose toute l’année des missions indemnisées de 24 mois en Afrique Australe et dans l’Océan Indien. Plus de 40 Volontaires de Solidarité Internationale originaires de La Réunion sont en permanence en mission dans des pays de la zone, en appui à des structures locales œuvrant pour la coopération régionale. Sur quels postes, dans quels pays et comment postuler ? Cliquez ici pour en savoir plus : De la Réunion, France Volontaires recrute toute l’année pour l’océan Indien

D’autres infos et portraits de Volontaires réunionnais dans l’océan Indien

Yannick Vidot

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9944 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik