Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Alexandre Leoville, responsable de projet Crabe à (...)

Alexandre Leoville, responsable de projet Crabe à Madagascar


Volontaire de solidarité internationale déployé dans le sud-ouest malgache, Alexandre participe à un programme pilote visant à étudier l’état des stocks de crabe de mangrove et les perspectives de développement d’une filière aquacole. 


Racontez-nous votre parcours.

J’ai 26 ans et je suis originaire de Quartier-Français à Sainte-Marie. J’ai une formation en Biologie Marine et un Master en Fonctionnement des Écosystèmes Marins et Littoraux. J’ai quitté l’île juste après ma soutenance de Master 2 qui s’est déroulée à la station marine de Wimereux dans le Nord Pas-de-Calais. Je n’ai pas eu de pause à vrai dire. Aussitôt mon diplôme obtenu, j’ai commencé à travailler avec l’ARDA. Il faut dire que le bureau d’étude (OCEA Consult’) dans lequel j’avais effectué un stage était à l’époque sur le même site que l’ARDA ; du coup cela a facilité les échanges !

En quoi consiste votre travail ?

Actuellement déployé par France Volontaires dans le sud-ouest malgache, je travaille avec le centre technique "HYDRO Réunion" (anciennement l’ARDA) en tant que responsable de projet sur les volets Ecologique et Halieutique. J’étudie l’état des stocks de crabe de mangrove dans le sud-ouest malgache et les perspectives de développement d’une filière aquacole.

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?

Le fait d’être mobile, d’un point de vue personnel, m’a vraiment rendu plus mature et plus professionnel. Mon comportement et ma vision du monde a évolué et je ne me vois pas pour l’instant revenir à la Réunion. L’inconvénient, c’est qu’on est loin de la famille : un gros point négatif qui me fait par moment douter… Mais heureusement ma famille me soutient dans ma démarche de mobilité !

Quels sont vos projets ?

Voyager encore, profiter que je suis jeune pour voir, connaître, apprendre un maximum de choses avant un jour peut-être rentrer. Rien n’est défini. Je me laisse un peu porter par le courant pour l’instant ; cela ne m’a pas trop mal réussi pour l’instant.

Quels objets de la Réunion avez-vous apporté dans vos valises ?

Mon linge, mes disques, la couverture de ma grand-mère et surtout du matériel de plongée et de chasse-sous-marine. Où que j’aille près de l’océan, je ramènerai toujours avec moi mon matériel de plongée.

JPEG - 458.6 ko
Avec un collègue crabiste à Madagascar

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?

Je trouve la Réunion dans une impasse économique, il commence à y avoir beaucoup trop de monde sur ce caillou. Pour des jeunes diplômés comme moi c’est dur de trouver des offres de travail intéressantes. Même si c’est triste à dire, il y a trop de diplômés pour l’offre proposée. Et c’est pareil en France. Il ne faut pas s’étonner si on souhaite quitter le pays.

Qu’est ce qui vous paraît le plus proche / le plus éloigné par rapport à notre île ?

Je retrouve ici beaucoup de visages et de comportement typiques de la Réunion. Beaucoup de notre culture vient de la Grande Île, notamment la nourriture, les rapports avec la famille, la religion... Mais il existe un réel fossé de niveau de vie, certaines denrées qui nous paraissent évidentes ne le sont pas ici. Rien que le fait de tourner un robinet et d’avoir de l’eau directement n’est pas un geste anodin en brousse, de même que l’électricité, l’accès aux médicaments, aux soins, etc.

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

J’aime beaucoup le site. Il est agréable et a le mérite d’avoir des onglets clairs.


Voir : LES OFFRES DE MISSION FRANCE VOLONTAIRE DANS L’OCEAN INDIEN

Basé sur l’île, France Volontaires propose toute l’année des missions indemnisées de 24 mois en Afrique Australe et dans l’Océan Indien. Plus de 40 Volontaires de Solidarité Internationale originaires de La Réunion sont en permanence en mission dans des pays de la zone, en appui à des structures locales œuvrant pour la coopération régionale. Sur quels postes, dans quels pays et comment postuler ? Cliquez ici pour en savoir plus : De la Réunion, France Volontaires recrute toute l’année pour l’océan Indien

D’autres infos et portraits de Volontaires réunionnais dans l’océan Indien / La page Facebook

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9638 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik