Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Articles membres > Accident de la Yéménia : le Yémen exige une relecture (...)

Accident de la Yéménia : le Yémen exige une relecture des boites noires


Les Etats-Unis d’Amérique pourraient recevoir les boites noires de l’Airbus A310 de la Yéménia pour les décrypter à nouveau. C’est le Yémen qui en a fait la demande auprès des autorités comoriennes qui dirigent l’enquête sur cet accident qui a fait 152 victimes au large de Ngazidja en juillet dernier. Selon des sources gouvernementales, « l’Etat comorien a donné son aval pour cette relecture des enregistreurs de vol » qui sont déjà analysés en France.


JPEG - 12.9 ko

Le NTSB, le bureau américain de la sécurité des transports est contacté pour ce service. Mais un problème risque de se poser pour la relecture des boites noires. « Pour que ces enregistreurs de vol soient décryptés aux Etats Unis, un pays qui n’est pas partie prenante dans l’accident, il faut que ce soit les Comores qui saisissent cette institution américaine. Et pourtant, cette demande n’est pas encore faite. Du moins au moment de boucler cette édition. »

La demande de relecture des données des boites noires de l’airbus A310 de Yemenia intervient après une réunion de la commission tripartite d’enquête ténue à Moroni la semaine dernière. Une rencontre que le Yémen a manqué alors que la partie française avait fait le déplacement. « Les enquêteurs yéménites ont évoqué le manque de connexion entre Moroni et Sanaa pour expliquer cette absence », affirme-t-on dans les milieux de l’enquête.

Le rapport de cette réunion soumis au gouvernement comorien indique « qu’aucun problème technique n’est décelé dans ce vol et qui pourrait expliquer ce crash ». Ce même rapport avance à grand pas dans la thèse de l’erreur humaine. « La conversation entre les pilotes et l’équipage pourrait expliquer le crash », affirme le rapport sans donner d’autres précisions. Le Yémen qui soutient la thèse de l’explosion met en cause ce rapport.

D’où sa requête de décrypter à nouveau les fameuses boites noires. Pourtant, les enquêteurs yéménites ont assisté à la première lecture. Une autre réunion, prévue à Moroni le 15 décembre prochain peut donner des précisions sur cette requête à condition que le Yémen y participe.

Ces rencontres se poursuivent au moment où les corps des victimes de cet accident le plus tragique de l’aviation civile comorienne, moisissent dans des conteneurs frigorifique dans l’attente d’être enfin enterrés. Les autorités attendent les résultats des tests ADN avant de procéder à l’inhumation de près de 90 restes humains.

A.A Mgueni

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik