Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Laurence Hoarau-Dijoux, Chargée de communication (...)

Laurence Hoarau-Dijoux, Chargée de communication chez France Volontaires Réunion Océan Indien - Spécial Retour


Aller - Retour gagnant pour Laurence, ex Volontaire de solidarité internationale et aujourd’hui chargée de promotion de ce dispositif qui a déjà fait partir près de 200 Réunionnais dans l’océan Indien pour des missions d’un à deux ans.

Témoignages de Réunionnais qui ont choisi de partir se former pour mieux revenir travailler au pays. Article publié dans Objectif Emploi, supplément du Quotidien de la Réunion – 16 juin 2016 (cliquer pour lire) : Chaque jeudi : Bon plan de la semaine, L’entreprise qui recrute, Les conseils et témoignages… Autant de rubriques très pratiques qui vont mieux vous guider vers l’emploi !


CV express

Laurence Hoarau-Dijoux, 34 ans, de Saint-Denis. Depuis quatre ans, je suis chargée de communication et de promotion du volontariat à la représentation régionale de France Volontaires pour l’Afrique australe et l’Océan Indien, basée à La Réunion. C’est suite à ma mission de Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), effectuée aux Seychelles avec France Volontaires, que j’ai été embauchée en CDI au sein de l’association. France Volontaires recrute toute l’année des VSI pour des missions indemnisées de 12 mois dans les pays environnants, en partenariat avec la Région Réunion et l’Europe.

Aller...

Après l’obtention de ma licence de Lettres Modernes à l’université de La Réunion, j’avais envie de poursuivre mon cursus littéraire et surtout de suivre une formation cinématographique, filière qui n’existait pas du tout à l’époque à La Réunion. C’est donc dans ce but que j’ai quitté mon île pour m’installer à Paris et intégrer la Sorbonne pour un double cursus en littérature française et en histoire du cinéma. Je n’étais donc pas seule et très bien entourée ! J’avais la chance de retrouver mon frère, ma belle-sœur et un groupe d’amis réunionnais à Paris. La découverte de l’hiver et de la neige, c’était une première et c’est ça l’exotisme pour un Réunionnais ! Mais, dès le départ, le climat n’a pas été un obstacle. La vie parisienne est si foisonnante et stimulante ! Mes parents m’ont aidée financièrement. Les deux premières années, j’ai bénéficié de la bourse de mérite de la Sorbonne. Je donnais également des cours. En six ans, je ne m’en suis pas lassée. C’est magnifique Paris ! …

Retour gagnant…

Lors de mon séjour à Paris, j’ai entendu parler de France Volontaires. J’ai donc postulé pour une mission de chargée de développement culturel à l’Alliance française de Victoria, aux Seychelles. J’ai été acceptée et, en quelques semaines, j’ai dû boucler mes valises… direction les Seychelles ! Ce n’est pas parce que l’on vient d’une île que l’on s’adapte « instinctivement » à un autre contexte îlien. Comme dans toute expatriation, il y a un temps d’adaptation et d’observation, surtout lorsqu’il s’agit d’une expérience professionnelle. Mais les Seychellois sont tellement ouverts et attachants, et le cadre est si idyllique, que l’adaptation se fait en douceur.

Les acquis

Mes expériences de mobilité ont été très enrichissantes et toujours positives. Elles m’ont permis de rencontrer des personnes formidables et de vivre des expériences inoubliables ! Comme : tourner un film en pellicule dans un local désaffecté de la Cité internationale universitaire de Paris, en plein hiver, sans chauffage ; voir ce film remporter plusieurs prix dans des festivals et, en récompense, être invitée au Festival de Cannes avec d’autres jeunes pour vivre des moments inoubliables ! Cela forge le caractère, ouvre l’esprit et donne lieu à des expériences de vie et à des rencontres tout simplement fantastiques ! Pour les plus réticents, je dirai que la mobilité est une opportunité à saisir et constitue un véritable challenge. Quitter son île apporte un certain recul, de la confiance en soi et ouvre sur le monde. La mobilité doit être perçue comme un atout et sera toujours un plus sur votre CV !


JPEG - 32.3 ko
Article paru dans Le Quotidien du 16 juin 2016

Voir : LES OFFRES DE MISSION FRANCE VOLONTAIRE DANS L’OCEAN INDIEN

Basé sur l’île, France Volontaires propose toute l’année des missions indemnisées de 24 mois en Afrique Australe et dans l’Océan Indien. Plus de 40 Volontaires de Solidarité Internationale originaires de La Réunion sont en permanence en mission dans des pays de la zone, en appui à des structures locales œuvrant pour la coopération régionale. Sur quels postes, dans quels pays et comment postuler ? Cliquez ici pour en savoir plus : De la Réunion, France Volontaires recrute toute l’année pour l’océan Indien

D’autres infos et portraits de Volontaires réunionnais dans l’océan Indien / La page Facebook


COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9786 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik