Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Des commandants réunionnais à la barre de navires de (...)

Des commandants réunionnais à la barre de navires de la Marine nationale


Stéphanie Rivière et Bruno Mussard : Le 29 juillet, deux marins réunionnais ont été reconnus commandant de bâtiments de la Marine nationale à la base navale de Brest. Le capitaine de corvette Stéphanie Rivière a pris le commandement du patrouilleur de haute-mer Lieutenant de vaisseau Lavallée et le lieutenant de vaisseau Bruno Mussard du bâtiment hydrographique Laplace.


Stéphanie Rivière, commandant du patrouilleur de haute-mer Lieutenant de vaisseau Lavallée, et Bruno Mussard, commandant du bâtiment hydrographique Laplace - Photo : M.Denniel/Marine nationale

Le capitaine de corvette Stéphanie Rivière, nouveau commandant du patrouilleur de haute mer Lieutenant de Vaisseau Lavallée, est née à Saint-Denis et a fait toutes ses études à la Réunion. Elle est passée par le collège de la Montagne, puis le lycée Levavasseur avant d’entreprendre une classe préparatoire aux grandes écoles au lycée Leconte de Lisle. Elle quitte l’île de la Réunion en 2003 pour intégrer l’Ecole Navale. Après avoir suivi la campagne 2006-2007 de l’école d’application des officiers de marine à bord du porte-hélicoptère Jeanne d’Arc, elle sert comme officier des opérations puis commandant en second du bâtiment hydrographique Lapérouse avant d’être affectée sur le patrouilleur de haute-mer Premier-maître L’Her. En 2011, elle prend le commandement du patrouilleur de surveillance Aramis et rallie en 2013 le bâtiment de projection et de commandement Mistral comme chef de service « systèmes d’information et de communication ».

En 2015, elle prend les fonctions de commandant adjoint opérations de la frégate de type Lafayette Aconit. Elle participe alors à des opérations de lutte contre le terrorisme en Méditerranée orientale puis en Océan Indien.

La vocation initiale du patrouilleur de haute-mer Lieutenant de Vaisseau Lavallée est la lutte anti-sous-marine dans les eaux côtières. Il assure désormais de nombreuses missions telles que le soutien aux forces sous-marines stratégiques, la surveillance des approches maritimes, le service public (sauvetage, police des mers), la surveillance maritime outre-mer.


Le lieutenant de vaisseau Bruno Mussard, nouveau commandant du bâtiment hydrographique Laplace a vécu à la Réunion jusqu’à ses 18 ans. Il quitte l’île pour suivre une formation d’ingénieur au Centre d’études supérieures des techniques industrielles à Toulon et à Paris et intégrer ensuite l’Ecole navale en 2003.

Au cours de la campagne d’application des officiers de Marine à bord du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, il participe aux opérations de soutien aux populations victimes du tsunami du 26 décembre 2004 en Indonésie. Il est ensuite affecté à La Réunion sur le patrouilleur La Rieuse comme officier opérations puis commandant en second. Il conduit alors plusieurs missions de surveillance des pêches et de lutte contre les trafics illicites. Il participe avec le patrouilleur de haute mer Enseigne de vaisseau Jacoubet à plusieurs missions de lutte contre le terrorisme en Océan Indien et aux premières missions de lutte contre la piraterie maritime au large des côtes somaliennes. En 2010, il rejoint la frégate anti-sous-marine Montcalm comme chef de service Armes. Il est notamment engagé deux fois dans l’opération « Harmattan » lors de l’intervention militaire française en Libye en 2011. Après un passage comme directeur de cours à l’Ecole navale, il est de retour à La Réunion en 2014 comme commandant adjoint aux opérations de la frégate de surveillance Floréal. Il participe alors aux missions de souveraineté et de police des pêches, dans le canal du Mozambique et dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Le bâtiment hydrographique Laplace opère généralement le long des côtes françaises de la façade Atlantique où il effectue des sondages bathymétriques, des recherches d’épaves et d’obstructions nécessaires à la mise à jour des cartes marines, ou des travaux océanographiques de haute mer.

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9774 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik