Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Marjolaine Grondin, à la tête d’une start-up (...)

Marjolaine Grondin, à la tête d’une start-up parisienne


A 27 ans, elle vient d’intégrer le classement Forbes des « 30 Européens de moins de 30 ans à suivre » en tant que CEO de la start-up Jam. Jam a levé plus d’1 million d’euros et aide déjà 100 000 personnes à profiter de leur temps libre : sorties, bars, films, voyages, restaurants… Rencontre.

Lire aussi : Marjolaine Grondin, startupeuse à suivre selon Forbes (Clicanoo)


Pouvez-vous vous présenter ?

Marjolaine Grondin, 27 ans ; j’ai étudié à Sciences Po et HEC, en passant par Berkeley en Californie lors de mon année à l’étranger. J’ai cofondé Jam (www.hellojam.fr), que je dirige avec mon associé, Loïc.

Quel a été votre parcours ?

J’ai passé mon adolescence à La Réunion, à Saint Denis. Je me suis installée sur l’île en 5ème, à 11 ans, et j’en suis partie à 17 ans, après mon bac, pour venir étudier à Paris... en colocation avec deux amies réunionnaises ! Dans mes valises : des épices, des recettes, un paréo, un album photo, des petits objets du marché de Saint-Paul... Il ne me reste plus beaucoup d’épices, mais c’est bon signe !

Pourquoi avoir choisi Paris pour vous poser ?

J’adore la vie à Paris. C’est une vie riche en mouvement, en rencontres et en opportunités. Les gens sont ambitieux mais cultivent aussi un certain art de vivre, un regard critique sur la vie dans la capitale. Je fais attention à bouger et prendre un peu de temps au vert régulièrement : c’est un bon équilibre.

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?

Je suis convaincue qu’avoir bougé et savoir s’adapter à divers environnements offre une perspective vraiment différente, tant au sein de sa vie personnelle que professionnelle. En termes de carrière mais aussi de façon d’aborder les projets, les recrutements... et je reste empreinte de ce côté « chill » qui caractérise parfois les îles, et qui m’est bien utile dans les environnements à forte pression !
Le seul inconvénient peut-être, mais qui est très vite anecdotique, était le regard de certains métropolitains, à Paris notamment, sur le « bac-cocotier » : la valeur du diplôme à la Réunion. Frustrant au début, ça motive aussi à se légitimer et à trouver sa place !

Parlez-nous de Jam.

Jam est une startup lancée en avril 2015 avec mon ami Loïc. C’est une interface artificielle à qui on peut poser toutes les questions qu’on veut. Destinée au départ aux 18-30 ans, elle renseigne, de 7h à 2h du matin, sur la manière dont on peut occuper son temps libre, cinéma, restaurant, théâtre, sport, bien-être, recettes... Gratuite, elle compte déjà 100 000 utilisateurs.

Quels sont vos projets ?

Faire progresser Jam, le rendre toujours plus pertinent. Nous avons réalisé une levée de fonds en 2016, qui nous a aidé à structurer notre technologie et renforcer notre équipe, tant technique que produit. Aujourd’hui, l’ambition de Jam est d’atteindre les 500 000 utilisateurs à la rentrée de septembre et de lancer un nouveau pays.

Qu’est-ce qui pourrait vous convaincre de revenir habiter à la Réunion ?

Un peu plus tard, avec des enfants, je me poserai la question ! Je pense que pour de jeunes enfants, La Réunion est un endroit magique pour grandir, bouger, découvrir différentes cultures...

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

La mer, l’accent créole, le carry poulet, les bouchons et leur piment, la danse, les randonnées, les couleurs du marché, la douceur de l’air... beaucoup de choses uniques à La Réunion !

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

Ces dernières années, La Réunion a connu une croissance économique bien supérieure à la plupart des régions de France, et la façon dont ces ressources sont utilisées me semble très encourageante pour les Réunionnais. Mes parents se sont installés en Polynésie pendant mes études ; j’ai pu voir l’énorme différence socio-économique mais aussi culturelle. Depuis Paris, j’ai le sentiment que les investissements dans les infrastructures, dans la culture, le sport, l’éducation... font rayonner l’Île !

Plus d’infos sur www.hellojam.fr et www.facebook.com/forhellojam


Plus de portraits de Réunionnais Chefs d’entreprises

PNG - 467.6 ko
Le « talk » de Marjolaine au TEDx Paris (cliquer)

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9434 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik