Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Articles membres > Comores : La tension est très vive à Mohéli

Comores : La tension est très vive à Mohéli


Le 2 mars 2010. Lundi comme prévu était une journée qui a été annoncée très chaude. Mais au lever du jour, changement de la donne ; le programme prévu fut spontanément modifié, direction l’aéroport de Bandar-es-Salam.


JPEG - 20 ko

Une foule de plusieurs centaines de manifestants devant eux, un camion transportant un orchestre spécialisé dans les musiques du genre « poussiera » rythme la marche. A Bandar-es-Salam, les conseillers de l’ile de la mouvance présidentielle s’apprêtaient à partir à Moroni pour participer au congrès convoqué ce lundi par le chef de l’Etat, mais finalement l’avion de la compagnie Comores Island Airline est parti vide.

Les deux conseillers de l’ile de la tendance Baobab quant à eux, ils sont déjà à Hamraba depuis quelques jours et selon des sources non encore officielles, ils ont dû passer par Hoani –Chindini pour échapper à un mauvais coup. « Nous, on ne voyait pas d’inconvénient d’aller à ces assises » déclare à La Gazette, le président du conseil de l’ile Moussa Mahoma (Passoco) qui se plaignait de l’isolement complet de son institution dans la prise des décisions, sur ce sujet épineux de la tournante de 2010. « Finalement nous sommes entrés en dialogue avec les autorités politiques de l’ile et un changement de comportement à notre égard nous est promis » a-t-il indiqué.

Mais ce n’est pas fini, la foule a décidé de ne plus quitter l’aérodrome jusqu’à l’arrivée des députés Mohéliens de l’opposition qui sont à Moroni et qui, selon un des responsables du mouvement, n’ont pas voulu siéger au congrès. Vers midi, les vols d’Air service Comores et de Comores Aviation n’ont toujours pas atterri « pour des raisons d’insécurité à l’aéroport de Bandar es Salam » apprend-t-on.

C’est en apprenant la nouvelle selon laquelle le député Chabhane et consorts sont interdits de quitter l’aéroport de Hahaya, que la foule a décidé de regagner le centre ville de Fomboni dans une ambiance musicale. Ils ont rendu visite à la famille de Mohamed Haidar, conseiller pro-Baobab qui se trouve à Moroni et un message leur est laissé. Ils ont voulu faire la même chose chez le député Daroumi, mais selon un des participants, Aboulkairi Ali Mbaraka (Ambargo) les aurait dissuadés.

Une idée d’aller jusqu’à Hoani pour accueillir leurs députés fut évoquée mais une autre version circulant, précisant qu’à Chindini aussi, toutes les dispositions ont été prises par l’armée nationale pour empêcher le départ de ces élus de l’opposition. Les manifestants se sont dispersés dans le calme vers 14h.

Un incident s’est toutefois produit. A leur passage devant le domicile du ministre Fouad Ben Mhadji, après la dispersion de la marche, des éléments incontrôlés ont jeté des cailloux sur la résidence du ministre causant quelques légers dégâts. La porte parole du mouvement des femmes pour la tournante de 2010, Mme Zaharia, a été arrêtée et se trouve actuellement dans les locaux de l’escadron de gendarmerie pour répondre à ses actes, apprend La Gazette en début de soirée. Vers 16h un groupe de femmes et de jeunes garçons s’est présenté aux abords de la gendarmerie, devant eux des hommes en uniforme bien armés.

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9790 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik