Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Loïc Jean-Albert, 29 ans, l’homme-oiseau réunionnais

Loïc Jean-Albert, 29 ans, l’homme-oiseau réunionnais


Originaire du Tampon, Loïc a pratiqué dès l’enfance le parachutisme sous toutes ses formes. Plusieurs fois champion de France, d’Europe et du monde de vol libre, il a inventé et conçu sa propre combinaison qui permet de voler. La "wingsuit" est aujourd’hui commercialisée partout dans le monde par la société Fly your body, créée par Loïc à Gap dans les Hautes Alpes. Parcours et prouesses de l’homme-oiseau réunionnais !


JPEG - 12.2 ko
Loïc Jean-Albert
Loïc au Chili : portrait d’Alfredo Demendes lors d’un tournage Red-Bull en 2005.

Racontez-nous votre parcours.

"J’ai passé mon enfance au Tampon. Mes parents étaient enseignants et moniteurs de parachutisme. J’ai littéralement grandi dans ce milieu et maîtrisé peu à peu l’ensemble des pratiques existantes : précision d’atterrissage, voltige, vol relatif, free fly, base jump et plus tard wingsuit".

Dans quelles conditions avez-vous été amené à quitter l’île ?

"Il est impossible de pratiquer à haut niveau sans s’ouvrir sur le monde. Le niveau technique en parachutisme est plutôt faible à la Réunion et il était indispensable de pratiquer en métropole et à l’étranger. En 1996, j’ai participé à un stage de détection visant à recruter les membres de l’équipe de France de Vol Relatif à 8. Cette discipline du parachutisme est un sport d’équipe. Les entraînements se déroulent en France".

JPEG - 17.3 ko
Loïc Jean-Albert
Ma femme Cathy et moi lors d’un saut à la Réunion. Photo de Stephane Fardel lors d’un tournage pour Salomon en 2003.

Que s’est-il passé ensuite ?

"Depuis cette période, je me partage entre métropole et Réunion. Je suis revenu quelques années après pour monter mon école de chute libre sur l’île. Nul n’est prophète en son pays. Les dirigeants du club de parachutisme local ne voyaient pas d’un bon oeil l’essor de notre entreprise. N’étant plus le bienvenu, je suis reparti en France, à Gap dans les hautes Alpes ou j’ai basé mon entreprise".

Aujourd’hui que faîtes vous ?

"Je suis marié et j’ai un enfant. Si j’ai arrêté la compétition [voir le palmarès de Loïc ci-dessous], je suis toujours parachutiste professionnel et gérant de la société Fly Your Body, fabriquant et commerçant de produits pour le parachutisme. J’ai créé Fly Your Body en 2003 avec deux associés, pour développer et commercialiser la combinaison à ailes S-Fly, mais aussi toute une gamme dédiée à la pratique de la chute libre. Cette gamme a été mise au point avec le soutien de la firme Salomon".

Parlez-nous de votre invention, la wingsuit.

"Il ne s’agit pas d’une combinaison sur laquelle on pose des ailes, mais carrément d’une grande aile dans laquelle le chuteur s’installe. L’idée de voler est aussi ancienne que l’homme !"

« Liberté, puissance et vitesse. »

Quels sont vos projets ?

"Aujourd’hui je pratique une discipline nouvelle et développe le matériel adapté à ma pratique. Je commercialise ensuite ce matériel dans le milieu du parachutisme. Je réalise aussi des tournages et démonstrations pour le compte de mes sponsors (Salomon, Red-Bull, Julbo). Ma société co-produit des DVD de parachutisme également. Tous ces produits (matériel + DVD) sont distribués sur un site Internet marchand : www.flyyourbody.com ".

Vous êtes aussi à l’initiative du team « Soul Flyers ».

"Après quelques années en équipe de France de vol relatif et de freefly, j’imaginais pratiquer le parachutisme comme les "Soul Surfers" vivent leur passion, de façon engagée, corps et âme, au rythme des vagues les plus puissantes. Les « Soul Flyers », c’est avant tout une équipe de copains partageant le même état d’esprit et le même goût de l’air. Leur passion les a amenés au plus haut niveau de la pratique du parachutisme et du parapente. Chacun dans l’équipe apporte son savoir faire et sa personnalité. Leur plaisir est de se retrouver, de découvrir, et de partager des vols nouveaux ensemble. Grâce au soutien des sponsors, ils concrétisent leurs rêves d’espace dans des paysages grandioses : Namibie, Réunion, Suisse, Canada, France…"

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

"La famille, le climat, la mer, les carrys, le rythme de vie. J’ai encore beaucoup d’amis sur l’île. Ma famille, mes deux frères et leur famille ainsi que mes parents habitent le sud de l’île. Ici la Réunion transporte une image de montagnes, de mer et de randonnées..."

JPEG - 24 ko
Photo prise dans les Alpes Suisses par David Ravanel en 2007 lors d’un tournage pour Red-Bull.

Quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses habitants ?

"Je me suis installé à Gap car c’est un pôle d’activité dans mon sport. Cette région bénéficie du meilleur climat de France pour les activités aériennes. Coté habitants, les Haut Alpins ne sont pas aussi faciles d’abord que les Réunionnais... mais après un petit temps d’adaptation, les rapports sont très bons. Il faut savoir s’adapter à une culture différente, il faut savoir faire l’effort puisque c’est nous qui nous installons..."

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

"Ne pas hésiter à bouger. Il est indispensable de voir ailleurs et de se mesurer de par le monde. Revenir à la Réunion aussi souvent que possible sinon on craque au début. Bien s’habiller en hiver !"

Loïc Jean Albert : 10000 sauts - 500 BASE Jumps

Palmarès : Membre de l’Equipe de France de Parachutisme

Vol relatif à 8
- 3 titres de Champion de France
- 3 médailles de Bronze Championnats du Monde
- Champion d’Europe 1998

Free-Fly 2 titres de Champion de France
- Vainqueur Coupe du Monde 2000
- Champion d’Europe 2000
- Médaille de Bronze Championnats du Monde 2001
- Equipe de France Championnats du Monde 2003

Vidéo : vol rasant au dessus du Dôme à Verbier

Dans quelques minutes, Loïc va s’élancer pour un vol incroyable. Sur une distance horizontale d’environ 200 mètres, il va longer le dôme, survolant la neige à seulement quatre ou cinq mètres de hauteur. En fin de course, il va faire un petit "radada" au-dessus des freeriders qui n’en sont toujours pas revenus... Les images vidéo de sa caméra embarquée sont à couper le souffle, surtout lorsque l’on découvre son ombre, filmée par lui-même, en gros plan sur la neige. Elles montrent à quel point le rêve de l’homme oiseau, volant de ses propres ailes de toile, fixées au corps, est devenu réalité.

Vidéo extraite du site www.flyyourbody.com

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9639 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik