Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Nathalie Bénard, responsable de la fondation Randy (...)

Nathalie Bénard, responsable de la fondation Randy Explorer au Costa Rica


Nathalie a fondé avec son mari la fondation Randy Explorer, qui a pour but de faire découvrir la nature aux enfants. Elle habite principalement en Andorre (Espagne).


JPEG - 28.5 ko
Nathalie Bénard
Nathalie et le volcan Poas au Costa Rica : "Les touristes viennent du monde entier découvrir les merveilles naturelles de ce pays, considéré comme LA destination de l’écotourisme dans le monde. La population locale ne le connaît même pas ! L’aide et le soutien de la population locale sont indispensables à la préservation de l’environnement..."

Racontez-nous votre parcours.

"Je suis née en avril 1966 à l’île de la Réunion. Ma grand-mère était une des premières commerçantes à s’être installée à Saint Denis. Elle est arrivée après un long voyage en bateau en 1947. Mes parents étaient photographes. J’ai eu la chance d’évoluer dans un milieu d’artistes et de commerçants".

Dans quelles conditions avez-vous été amené à quitter l’île ?

"J’ai quitté la Réunion pour des raisons professionnelles. J’ai travaillé dans la communication, les assurances et dans un groupe médical. Aujourd’hui Je travaille avec mon mari dans les sociétés que nous avons en Andorre (Internacionals Andorra SA) et au Costa Rica (Sunny Valley). Je m’investis tout particulièrement dans la Fondation que nous avons créée avec mon mari, la fondation Randy Explorer, dont le but est de faire découvrir la nature aux enfants".

Racontez-nous vos débuts en Espagne.

"J’ai très vite appris le catalan, car c’est la langue parlée ici (avec évidemment l’espagnol et le français). Je dois cette facilité à mon oreille habituée à entendre le créole, et au fait que je le parle bien sûr. Quand l’hiver est arrivé, je ne pouvais me résoudre à me couvrir, c’était ma façon, vaine de lutter contre le froid. Je ne peux toujours pas supporter de devoir regarder dehors le temps qu’il fait pour savoir comment m’habiller ! Le changement d’horaire quand arrive l’hiver est terrible, on dirait que du jour au lendemain il fait encore plus froid et que tout d’un coup, vous vivez dans une grotte !"

Que vous apporte cette expérience de mobilité ?

"Une plus grande assurance, le sentiment d’être chez moi partout. Une simplicité dans les rapports humains. Je sais que dans une maison, s’il y a de la place au sol, on peut tous y dormir ! Vivre en Europe est aussi un moyen pour mes enfants et moi de voyager plus facilement et de parler plusieurs langues".

JPEG - 29.4 ko
Nathalie Bénard
Les élèves de l’école Brisas del Virilla en sortie éducative dans la nature grâce à la fondation Randy Explorer.

Quels sont vos projets ?

"Développer ma Fondation et la faire connaître. Elle a pour but de faire découvrir la nature aux enfants et son action a commencé au Costa Rica l’année dernière. Elle se poursuivra dans ce beau pays d’Amérique Centrale qui me rappelle tant mon île natale".

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

"La chaleur, les couleurs, les fruits, la diversité de sa population. La Réunion m’a apporté une grande adaptabilité aux autres et une ouverture d’esprit, grâce à la cohabitation avec des gens de toutes les couleurs et de toutes les religions".

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

"Il faut bien reconnaître, que comme tous les Dom, la Réunion est sous perfusion… J’aimerais bien qu’elle trouve son chemin vers plus d’indépendance financière, mais évidemment qu’elle reste française. Je suis fière d’être Réunionnaise, mais tout autant d’être de culture française".

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

"La ville d’Escaldes où je vis en Andorre est jumelée avec L’Etang-Salé, alors quelques-uns des habitants d’Andorre connaissent la Réunion, mais très peu. Quant aux Français, ils m’en parlent lorsqu’ils ont vu une éruption à la télé ou que Valérie Bègue est élue Miss France. Mais beaucoup ne sont pas certains de sa position géographique ! La Martinique et la Guadeloupe sont beaucoup plus connues".

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

"Etudier à l’école, parler plusieurs langues, être fiers de leur île et de ses spécificités".

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

"Je trouve Internet génial. Cela permet de mettre les gens en contact les uns avec les autres, et en cela, « Réunionnais du Monde » est parfait !"

Voir le profil de Nathalie

Le site de Randy Explorer

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9786 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik