Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Sabrina Ferrere, créatrice de Fam’îlHYzen – Spécial (...)

Sabrina Ferrere, créatrice de Fam’îlHYzen – Spécial Retour


Crèche nocturne, bougeothèque, baby yoga… Lauréate du challenge Startupper de l’Année, Sabrina est rentrée à la Réunion avec un projet, après une école de commerce et quelques années d’expérience hors de son île natale. Fam’îlHYzen, centre de mieux-être parental, proposera la première crèche nocturne et la première bougeothèque de la Réunion. Baby yoga, spectacles ou café philo avec des ateliers de parentalité bienveillante seront également disponibles aux familles. Présentation.


Pouvez-vous vous présenter ?

Sabrina Ferrere, 32 ans, originaire de Saint Paul. Après un bac scientifique et deux années de classes préparatoires, j’ai quitté la Réunion pour entamer mon cursus à l’école de management de Strasbourg. J’y ai vécu trois ans et je suis ensuite partie une année en Australie, à l’université technologique de Sydney. Je me suis ensuite installée dans l’Aude où j’ai travaillé six ans dans le domaine bancaire (chargée de clientèle).

Quelles sont les raisons qui vous ont poussée à rentrer à la Réunion ?

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » (Albert Camus) : cette phrase caractérise bien ce que j’ai ressenti lorsque j’ai découvert les joies de l’hiver en métropole et de ses températures négatives. Le soleil et surtout la douce chaleur de la Réunion me faisaient terriblement défaut. La neige n’est définitivement pas un élément qui me correspond. Outre le climat, rejoindre ma famille et offrir à mes enfants un cadre de vie majestueux ont été mes principales motivations.

Décrivez nous votre état d’esprit à l’atterrissage à Gillot.

Lorsque l’avion a atterri, je me suis dit : « Enfin ! ». L’impatience, l’appréhension et la joie ont été les émotions que j’ai immédiatement ressenties. Une grande sérénité en a découlé car je pouvais à nouveau profiter des trésors de mon île et écrire un nouveau chapitre de ma vie, en pleine conscience, auprès de ma famille.

Dans quel état avez-vous trouvé le marché du travail en rentrant ?

Avec un taux de chômage de 23%, le marché de l’emploi reste difficile à la Réunion. Néanmoins, 6200 sociétés ont été créées sur l’île en 2017. De belles dynamiques existent donc avec des innovations et une valorisation de l’entrepreneuriat féminin. Dans mon cas, j’ai décidé de redéfinir mes priorités et après une belle expérience dans le domaine bancaire, je sors de ma zone de confort. Le concours Startupper de l’année organisé par Total a contribué à me permettre de véritablement réaliser ce projet. Mettre au centre de ma vie la bienveillance, l’empathie et le lien d’attachement parents-enfants : voilà ce qui me motive désormais à entreprendre.

JPEG - 623.7 ko
Les Lauréats du challenge Startupper de l’Année

Parlez-nous de Fam’îlHYzen, votre projet lauréat du challenge Startupper de l’Année 2018/2019.

Mon projet est de créer un centre de mieux-être parental à la Réunion, de donner vie à un lieu d’écoute et un cocon pour les familles réunionnaises. Créer une structure d’utilité publique qui réunisse des ateliers de massages et de yoga en famille mais aussi des ateliers de parentalité bienveillante et de gestion des émotions. Fam’îlhyzen est un lieu que j’aurais aimé fréquenter lorsque je suis devenue maman. Son nom réunit le concept de famille et du Hygge, la philosophie du bonheur au Danemark.

Quels sont les objectifs de cette structure ?

Prévenir le burn-out parental mais aussi faciliter le quotidien des parents pour les accompagner dans cette incroyable aventure de la parentalité avec des valeurs de tolérance, d’empathie et de bienveillance envers soi-même : telles seront les missions que Fam’îlhyzen se donnera en proposant également une crèche nocturne. Des ateliers innovants tels que le Baby Yoga maman-bébé ou encore le yoga des émotions seront bientôt proposés aux parents, aux enfants et aussi aux grands-parents.

Quels sont les points de satisfaction de votre retour ?

Mon retour sur l’île m’a permis d’offrir un cadre de vie idyllique à mes enfants : plage, mer, volcan, forêt primaire… La sérénité et la convivialité ont été les maîtres mots des premiers mois à la Réunion. J’ai été également ravie de rencontrer de nombreuses personnes bienveillantes et rayonnantes d’énergie positive. Une source d’inspiration pour profiter de chaque moment de bonheur du quotidien, en toute simplicité et en toute authenticité.

Avec le recul, tirez-vous un bilan positif de votre expérience de mobilité ?

Partir m’installer seule à Strasbourg m’a permis de développer mon indépendance et mon autonomie. Faire preuve de courage ordinaire pour surmonter la distance avec sa famille, d’ouverture d’esprit, saisir les opportunités de découvertes et faire preuve... la mobilité nous fait grandir un peu plus, au fil des mois et nous enseigne beaucoup sur les messages de nos émotions.

Qu’avez –vous trouvé de changé à votre retour à la Réunion ?

J’ai retrouvé les beaux paysages de mon île. Malgré tout, j’ai été déçue de la quantité de déchets sur les sentiers de randonnée. La crise requin et les impacts négatifs sur l’image de l’île m’ont aussi beaucoup étonnée. J’ai trouvé la Réunion plus riche d’infrastructures modernes et j’ai constaté des changements positifs dans le domaine de l’éducation avec davantage d’écoles alternatives sur l’île.

Qu’est qui vous a semblé différent par rapport à l’endroit où vous viviez en mobilité ?

Vivre en Australie a été une expérience riche en émotions : des paysages à couper le souffle, de belles rencontres, des animaux que je voyais pour la première fois, un rythme et un cadre de vie propices à la connexion avec la nature. Sydney offre d’immenses parcs, en plein centre ville, où il faisait bon flâner. Montpellier, Narbonne, Carcassonne, Strasbourg… j’ai eu la chance de vivre dans plusieurs villes en métropole, profitant tantôt des pistes cyclables alsaciennes, tantôt des jolies balades à Gruissan. Mais le climat, la cuisine réunionnaise, la joie de vivre et la tolérance de la culture réunionnaise m’ont beaucoup manqué.

Quels conseils donneriez-vous aux Réunionnais qui comme vous souhaiteraient rentrer sur l’île ?

Pouvoir voyager et découvrir de nouvelles cultures est une richesse qu’il faut expérimenter. Le retour à ses origines permet une remise en question pour retrouver un équilibre entre ses choix de vie et ses valeurs. « Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement » disait Martin Luther King. Je suis convaincue que le plus important n’est pas l’endroit où l’on se trouve mais la confiance en la vie et en toutes ses synchronicités. Le caractère insulaire, la beauté de la Réunion et le multiculturalisme aident beaucoup à se ressourcer et à se poser les bonnes questions… pour parfois pouvoir être au bon endroit, au bon moment et donner du sens à sa vie.

Découvrir les ateliers Fam’îlhyzen sur www.facebook.com/Familhyzen / https://tiptopservice.wixsite.com/familhyzen


Plus de Réunionnais(e)s CHEFS D’ENTREPRISES / SPECIAL RETOUR

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik