Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Actualités > L’association « Mobilité sans retour » créée par des (...)

L’association « Mobilité sans retour » créée par des policiers réunionnais de métropole


Le débat sur le retour au pays des policiers réunionnais affectés dans l’hexagone anime le web. Après le témoignage d’Idriss qui a suscité de nombreuses réactions, une association vient de se créer. Son objectif : un retour plus rapide des fonctionnaires réunionnais affectés en métropole dans leur département d’origine. Explications en créole puis en français du vice-président de l’association.


JPEG - 30 ko

Nou lé in l association de policier kréol basé en métropole et nou confirme en parti sakidi idriss. mwin lé l vice-président de l’association MOBILITE SANS RETOUR. Nous la créé cette association pou défende band fonctionnaire kréol et en particulier band policier kréol(en majorité dans l’association). Nous précise que nou bataille ek band kréol i veut bien rentré car toute bande kréol i veut pas rentrer la rényon et nous respect zot projet de vie. Mais band adhérents de nout association i vé rentre la réunion.

Nous demande même po de rentrer prioritairement. Nou lé venu en France néna maintenant quelques années po rode in travail avec l’idée de revenir chez nous plus tard. Nous remarque que le système lé fé po fé reste band kréol su la France ; Le kréol ki veut évoluer professionnellement lé bloké en France, sak néna in petit salaire lé bloké, sak néna une grande famille et un seul salaire lé bloké aussi. Lé bien bo la Mobilité, nou la cru en elle mais aujourd’hui nou di que c’est de l’arnaque ; band élus i caution’ le départ massif kréol et zot néna rien a cirer du retour... Mi pense meme que zot la meme pas pensé à ça.

Nénas des créoles que lé venu ek le CNARN... Arrivé en métropole na inpé lé traité kom betail... lé inadmissible, i met azot dans band centre ou néna que des immigrés. Nous, policier réunionnais en métropole, doit etre prioritaire po retourne la Rényon car nou la fé in sacrifice en venant en France. Nous lé reconnaissant que la France la accueille à nous et la donne in travaille mais lé pas la même chose avec une bonne parti des Français qui fé bien vwar aou que ou lé pas au meme nivo que zot. Mais nou kréol en métropole nou koné bien que nou vaut mieux que band na et nou veut pas travaille ek zot et nou vé travaille ek nou population.

Et pour ce qui concerne le fait que nou lé fonctionnaire, mi di que nou la pwin po rougir d’etre fonctionnaire nou la travaille pou gainye ce concours et nou la bouge anou ; nou la kite nout ile, nout parent, nout famb et enfant pour certains, po prendre nout poste en France. Nous konte pas si la solidarité kréol po rentré car en définitif la majorité kréol sora jamais solidaire ; nous listwar lé trop lié samb cet zoreil. Tant ké la majorité kréol i pensera que le zoreil c’est l’élite nou sera "baisé".

Dans l’association nou lé pas raciste et avec nou couleur de peau nous pé pas etre raciste mais c’est le comportement de certains ici qui fé tendre a nous vers le racisme. Nous lé bien discriminé et ça dans tous les domaines et mi pense que band collègue i contredira pas mwin ; L’actualité i rapel a nou trés souvent que si ou lé nwar ou zarab (le réunionné lé dedant), ou néna mwin de chance de réussir en métropole. Donc si band na i vé pas de nous ici, poukoué nou voudré de zot la rényon. Bref mi attend zot commentaires mais néna ankor inta zafer po dir... Surtout lire bien mon message avant de critiké. Zot i pé anvoy a mwin message sur l’adresse mail de l’association.

[email protected]


Je suis le Vice Président de l’association Mobilité sans retour ; notre association vient de voir le jour et propose aux policiers réunionnais affectés sur la métropole qui désirent revenir sur leur département d’origine de se réunir autour d’un projet commun : revenir travailler à la Réunion avec sa population.

L’association a pour objectif le retour plus rapide des fonctionnaires réunionnais sur le département de la Réunion. Elle regroupe actuellement une majorité de fonctionnaires de police affectés sur la région Ile de France.

En effet aujourd’hui nous sommes des milliers à attendre notre retour à la Réunion. Le système de mutation dans notre administration nous contraint à attendre 10 à 15 ans avant de revenir chez nous.

Nos membres trouvent cela injuste car en majorité nous sommes venus travailler en métropole dans le cadre de la mobilité. Nous avons cru en cette mobilité et au nom de celle-ci nous demandons la possibilité de revenir travailler chez nous. En partant de la Réunion, nous avons sacrifié les moments familiaux importants.

Nous comprenons les Réunionnais qui désirent choisir un autre projet de vie et nous espérons mobiliser et sensibiliser nos compatriotes sur ce sujet...

mobilité[email protected] - [email protected] - Le groupe Facebook GPX 974


Lire aussi :

- Nouveau rassemblement du collectif des fonctionnaires ultramarins à Paris (2013)
- Mobilisation à Paris pour la mutation des fonctionnaires réunionnais (2012)
- Retour des fonctionnaires réunionnais sur l’île : la mobilisation s’amplifie (2012)
- Mutation des fonctionnaires : une motion du Conseil Général de la Réunion (2011)
- Réunion de l’association Mobilité sans retour à Viry-Châtillon (91) (2011)
- La vie d’un policier réunionnais en métropole : le témoignage d’Idriss (2010)
- Fonction publique outremer : des mesures pour favoriser l’emploi des originaires (2010)
- La mobilité dans les emplois publics dans les départements d’outre-mer (2010)

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9635 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE