Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Sabrina Boisedu, 35 ans, directrice des programmes (...)

Sabrina Boisedu, 35 ans, directrice des programmes dans une école privée américaine


Sabrina Poggi, de son nom de mariée, est arrivée aux Etats-Unis après une licence d’Anglais à Montpellier et une année à l’IUFM de la Réunion. Elle décroche rapidement la certification de professeur du secondaire. Aujourd’hui, elle travaille pour une école privée dans l’Arizona, en tant que directrice de programmes curriculaires, avec une spécialité en disciplines littéraires.


JPEG - 9.1 ko
Sabrina Boisedu
Avec sa petite famille américaine : "je vis en Arizona depuis 10 ans, mais la Réunion sera toujours dans mon cœur".

D’où êtes vous à la Réunion ?

"Je viens d’un petit quartier de Sainte-Marie, appelé La Découverte où ma famille, d’un milieu plutôt modeste, vit toujours".

Dans quelles conditions avez-vous été amené à quitter l’île ?

"J’ai rencontré un Américain quand j’étais à l’IUFM, et c’est lui qui m’a amenée ici pour tenter notre chance aux USA. On a fini par se marier, mais après six ans de mariage, on a divorcé. Je me suis remariée depuis, avec deux enfants".

Quel a été votre parcours ?

"Vu que je ne pouvais pas travailler les quatre premiers mois après mon arrivée, je regardais la télé tous les jours. Mon anglais s’est amélioré vite, bien que c’est ce qu’on appelle "slang" ici (argot). Apres avoir reçu mon permis de travail, j’ai travaillé pour une agence qui donnait des cours de français dans des entreprises comme Motorola et Honeywell. En 1998, après avoir pris des cours à l’université et passé l’équivalent du CAPES ici, j’ai posé ma candidature dans plusieurs écoles. Trois entretiens plus tard, j’ai reçu un poste a l’école où je suis toujours. J’ai enseigné pendant trois ans, et la quatrième année, le poste d’assistante de la directrice m’a été offert. Cette année, je suis directrice de programmes curriculaires : je donne des formations aux professeurs pendant l’année scolaire".

Quels sont vos projets ?

"Je viens de commencer ma maîtrise et j’espère finir dans un an et demi si tout va bien. Quand je ne suis pas au travail, j’ai mes deux enfants âgés de 3 et 2 ans qui prennent tout le reste de mon temps… et mon mari aussi bien sûr".

Que vous apporte cette expérience de mobilité ?

"J’avais une idée des Etats-Unis complètement fausse... Ce que l’on voit à la télé est loin de la réalité. La pauvreté ici est flagrante et touche plus de gens que l’on croit. Et ce n’est pas juste en Arizona. J’ai eu la possibilité de visiter quelques autres états, il y a des gens qui luttent pour survivre comme partout".

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la
Réunion dans votre parcours ?

"Pas vraiment d’inconvénient, sinon que mon anglais oral laissait à désirer au début. Le fait que je parle français couramment était un gros avantage au début, parce que ça m’a permis de trouver un boulot à mi-temps assez vite".

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

"C’est quoi, la Réunion ?" C’est la question qu’on me pose à chaque fois que je parle de mon île. Les gens ici pensent que je suis des Philippines. Quand je dis que c’est une île française, certains pensent aux Antilles. Mais les enfants à mon école savent trouver la Réunion sur une carte !"

Vous-même, quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses
habitants ?

"L’Arizona est très diverse, avec un bon mélange de races et de cultures. J’adore la culture hispanique parce qu’elle est très proche de celle de la Réunion. C’est troublant parfois, au niveau de la mentalité. La famille est très importante pour les Hispaniques".

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

"Tout est possible à partir du moment où il y a effort et volonté... Les excuses ne mènent à rien. Une fois que l’on se lance dans une aventure, il faut s’y donner à fond".

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik