Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Articles membres > Le patrimoine réunionnais en valeur en Afrique du (...)

Le patrimoine réunionnais en valeur en Afrique du Sud


Le 23 mars 2011, concert et dégustation créole étaient au programme à l’Alliance Française du Cap. L’objectif de l’opération "kiltir metis" était triple : promouvoir la diversité et la multiculturalité de l’île de la Réunion ; s’inscrire dans le concept de francophonie et mettre en valeur le patrimoine culturel réunionnais à travers le maloya inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondial immatériel. Présentation du projet par Graziella Laude, réunionnaise volontaire du progrès en Afrique du Sud.


JPEG - 322.7 ko
Le patrimoine réunionnais en valeur en Afrique du Sud

En proposant la performance d’un artiste réunionnais et une dégustation, « Kiltir Metis » veut faire partager cette reconnaissance internationale du maloya, symbole du métissage réunionnais par excellence. Loic Painaye est un de ces jeunes artistes pour qui le maloya demeure une puissante source d’inspiration, et qui mélange les genres pour produire une musique métissée, à l’image de la culture réunionnaise.

Ce projet fait hommage à la beauté et aux atouts du métissage de l’ile tout en rappelant les valeurs inscrites au coeur du patrimoine culturel réunionnais : partage, échange, solidarité, multi et interculturalité.

Cette unité dans la diversité sont aussi à l’image de la culture sud-africaine, mosaïque de cultures et de langues réunies dans une nation « arc-en-ciel » : « Kiltir Metis » se veut donc aussi écho de l’histoire de l’Afrique du Sud par un effet de mise en abyme et de jeux de miroirs.

L’Ile de la Réunion au coeur de la Francophonie

Diversité culturelle et dialogue des cultures

Il nous paraît essentiel de valoriser les îles de l’Océan Indien où se trouve « l’âme de la francophonie », d’après la fameuse expression de Léopold Sédar Senghor. Ainsi des journées spéciales seraient consacrées aux îles soeurs, La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles. Des partenaires se sont déjà engagés à promouvoir la culture à travers le soutien à des artistes. Ces journées sont l’occasion de faire découvrir ou mieux connaître la richesse et la diversité de ce petit coin du monde.

« Kiltir Métis » est le titre de ce projet grâce auquel nous avons souhaité à la fois mettre en valeur la culture métissée de l’Ile de la Réunion et faire reconnaître les atouts et les richesses d’une telle interculturalité.

En effet, la culture plurielle, multi-facette (ethnique, religieuse, artistique) de la Réunion est un magnifique exemple d’un métissage réussi, vecteur de construction d’une société citoyenne et solidaire. Le métissage réunionnais est le fruit de cultures qui se rencontrent, s’entrechoquent parfois dans un mouvement qui garantit son dynamisme et son harmonie. Il s’agit d’éclairer ce métissage et de valoriser ce creuset de références et d’histoires dont le dialogue a donné naissance à une identité culturelle forte, qui évolue sous l’égide de la diversité et de l’ouverture.

Métissage et vitalité

Basée sur le dialogue des cultures et la rencontre entre les peuples, l’histoire de la Réunion est l’archétype du croisement des civilisations. Le métissage est la construction de passerelles entre les individus, leurs valeurs, leurs croyances, qui aboutit à un enrichissement mutuel et la création d’un tissu social dynamique. Ce processus de mélange et métamorphose, fusion et diffusion, garantit à la fois la sauvegarde des origines et la nécessité de renouveau et d’évolution.

Le brassage des cultures à la Réunion a permis la survie des civilisations convergentes, luttant contre les forces d’inertie les condamnant à l’immobilisme puis à l’oubli : la vitalité et les ressources de la culture créole ne résident donc pas tant dans la diversité des origines que dans le flux généré par les dynamiques de métissages.

JPEG - 458.4 ko
Loic Painaye

La Francophonie 2011

La célébration de la Francophonie est l’occasion pour francophones et francophiles du monde entier de mieux comprendre le concept de Francophonie et de partager des moments de convivialité autour de la langue française et des cultures francophones. Le 20 mars est la journée internationale de la Francophonie. C’est une journée dédiée à la langue française, qui unit 200 millions de locuteurs dans le monde et rassemble les 870 millions de personnes des 70 états et gouvernements de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie).

Le samedi 20 mars 2010, l’Organisation Internationale de la Francophonie fêtait ses 40 ans lors d’un anniversaire placé sous le signe de « l’affirmation de l’identité dans la diversité ». En 2011 ce concept-projet, qui reste une véritable résolution d’avenir de toute nation confrontée à la globalisation, s’inscrit avec une force non-négligeable dans le paysage sud-africain de promotion socio-politique d’unité dans la diversité et nous semble particulièrement significatif dans la région du Cap, riche de ses nombreux métissages.

En prenant l’initiative d’organiser en mars 2011 un mois de la Francophonie résonnant de manifestations, les Alliances Françaises du Cap et de Mitchell’s Plain (township métisse) souhaitent fédérer les représentations officielles des pays francophones en Afrique du Sud et, à travers elles, leurs secteurs universitaire, touristique, culturel et associatif afin de proposer plusieurs rendez-vous autour des arts de la francophonie (littérature, cinéma, musique, conférence, exposition, etc.). Ceux-ci permettront de mettre en évidence les valeurs liantes de nos sociétés multiculturelles sur fond d’engouement touristique et défi socio-économique.

Cette année, les Alliances Françaises du Cap et de Mitchell’s Plain proposent de célébrer la francophonie sous le thème « Rencontres entre les Peuples et Métissages ». Cette célébration s’inscrit dans le sillon de la conférence Métissages/Mixing Cultures qui s’est tenue en février 2010 en partenariat avec Artscape Theatre Centre, l’Université du Cap et l’Université de Paris VII avec le soutien de l’Ambassade de France en Afrique du Sud et dont les actes seront publiés cette année.

les partenaires

L’Alliance Française du Cap

Située dans un superbe espace au coeur de la ville, l’Alliance Française du Cap est une association sud-africaine à but non lucratif fondée en 1959. L’Alliance Française a 3 missions :
- Promouvoir la langue française par l’enseignement du français
- Mieux faire connaître la culture française et les cultures francophones
- Favoriser la diversité culturelle dans un esprit d’échange et de solidarité

Ces missions s’inscrivent dans le cadre d’un dialogue entre la France, les pays francophones et l’Afrique du Sud.

L’Alliance Française est également un organisme apolitique et laïc appartenant au réseau de la Fondation Alliance Française de Paris, qui a été créée en 1883. L’Alliance du Cap est soutenue par l’Ambassade de France en Afrique du Sud ainsi que par le Ministère Français des Affaires Etrangères. Elle compte plus de 300 membres et accueille environ 800 étudiants chaque année.

France Volontaires et la Région Réunion

Ce projet s’inscrit dans le cadre de ma mission de volontariat et permettra de « renforcer le concept de francophonie dans la zone Afrique » avec pour objectif de contribuer à la « création d’un lien de coopération culturelle privilégié et visible avec la Réunion, en accord avec les objectifs de politique de coopération régionale de la Région Réunion ».

Contact : [email protected]

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9637 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik