Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Actualités > Helem OI produira des voitures électriques à la (...)

Helem OI produira des voitures électriques à la Réunion


Colibus, Courant d’R : ce sont les noms des véhicules électriques bientôt produits à la Réunion. Comme annoncé dès le 30 novembre sur le site, la société HELEM OI assemblera et distribuera à La Réunion la gamme HELEM, des petits véhicules électriques ultralégers destinés au transport collectif de personnes et au frêt répondant à la problématique du dernier kilomètre. Un concept exclusif à La Réunion qui s’inscrit dans une réelle démarche de développement durable avec une forte volonté d’atteindre l’autonomie énergétique.


JPEG - 1.4 Mo
helem océan indien
Sébastien Kulak, Fabienne Couapel Sauret de la Région et Jismy Souprayenmestry de l’Agence de Développement de la Réunion.

Source : Agence de Développement de la Réunion

La gamme HELEM apporte une réponse écologique et économique aux problématiques actuelles et particulièrement fortes à La Réunion du dernier kilomètre pour les transporteurs et du déplacement urbain. L’offre est tournée vers les AOT et les entreprises de transport utilitaires ou de personnes.
Un véhicule HELEM utilise moins d’énergie électrique : il nécessite 15KWh pour parcourir environ 120Km. En comparaison, un véhicule standard électrique a besoin de 45KWh au minimum pour 150Km. Avec l’énergie utilisée pour recharger un véhicule de ce type, on peut recharger 3 véhicules HELEM. Par ailleurs, la durée de vie d’un véhicule HELEM tel que COLIBUS est de 30 ans.

La Réunion est la terre d’origine de Sébastien KULAK, l’initiateur du projet. Ce Réunionnais qui a grandi en métropole a fait des études d’ingénieur dans le domaine de l’automobile et a repris un constructeur français spécialiste du sport automobile pour transférer le savoir-faire de la conception de véhicules légers vers le domaine de l’électrique. Après avoir créé son entreprise de construction de véhicules électriques en 1986 dans la région Midi-Pyrénées, il a décidé d’implanter une activité d’assemblage de véhicule électrique à La Réunion.

Le modèle de distribution et d’assemblage a été inventé spécialement pour répondre à la problématique de l’ile et va être élargi à terme dans d’autres pays.
La Réunion est aussi une île impliquée depuis plusieurs années dans une démarche active de développement durable, comme en témoignent les programmes Réunion Ile Verte, GERRI ou encore la reconnaissance au patrimoine mondial de l’UNESCO. La Réunion s’applique donc parfaitement au modèle économique de la société HELEM OI.

Une vision globale partagée

Après l’achat de la société FIOR CONCEPT devenue HELEM, Sébastien KULAK a fait appel à l’Agence de Développement de La Réunion afin de lui permettre de présenter son projet à des partenaires potentiels, investisseurs et clients. Dans l’éventail des sociétés présentées par l’Agence de Développement de La Réunion, Dominique Vienne a été séduit par le projet et sa dimension sociétale et énergétique. La croissance endémique que cela implique, répond sans conteste à la vision du groupe Convergence. Après plusieurs rencontres, les briques de la vision de l’aventure HELEM se sont assemblées pour donner le projet HELEM OI.

HELEM OI résulte donc de l’union d’un constructeur, Sébastien KULAK et d’un groupe oeuvrant pour l’optimisation de la consommation de l’énergie, CONVERGENCE en les personnes de Dominique VIENNE et Yohann GASNIER.

Le lien entre les véhicules électriques de la gamme HELEM OI et le Groupe CONVERGENCE, c’est la maitrise de la consommation électrique. En effet, si les véhicules HELEM consomment peu d’énergie, l’activité de CONVERGENCE est de réduire les consommations énergétiques des bâtiments. Avec cette approche globale, HELEM OI devient une société avec une vision du durable forte : de la consommation de l’énergie à l’exploitation via des VE. Pour illustrer de nouveau, un foyer standard actuel consomme 45KWh /jour et une entreprise occupant un bâtiment de 300m2 consomme en moyenne 250Kwh/jour. L’impact du véhicule seul est donc réduit. Ajoutées à cela les solutions d’économie d’énergie, alors l’autonomie énergétique devient accessible à tous les professionnels.

JPEG - 31.7 ko
helem océan indien

Des véhicules utilitaires innovants homologués

HELEM OI commercialisera à La Réunion dès début 2012 les gammes COLIBUS pour le transport de marchandises, COURANT D’R pour le transport de personnes et BICLOU, petit véhicule pour le transport de 3 personnes ou de petits colis. L’ensemble de l’assemblage final et le SAV sera également assuré par HELEM OI.

Ces véhicules ont été pensés pour accueillir le plus de volume et de charge possibles dans un espace restreint, avec un poids propre du véhicule calculé au plus juste pour atteindre les performances voulues.

Pour exemple, le COLIBUS possède un plancher ultra bas et ultra plat de 60 Kg en nid d’abeille aéronautique. Il a une capacité en volume de 6m3 et en charge de 750 kg alors qu’il ne pèse que 450 kg. Son autonomie est de 120 km en ville à 50 km/h. Les véhicules de la gamme HELEM sont homologués « quadricycles lourds ». L’homologation est essentielle car d’une part, elle certifie de la qualité des véhicules et d’autre part, elle protège l’entreprise vis-à-vis de la concurrence, notamment asiatique.

Equipés de la technologie P Cube de Nexter Electronics

Les véhicules de la gamme HELEM sont équipés de la technologie P Cube de la société Nexter Electronics. En plus des éléments classiques que sont les batteries et la charge, P Cube intègre des super capacités et une unité de traitement. Ces super capacités prennent le relais des batteries et répondent instantanément aux sollicitations du conducteur, assurant ainsi un meilleur confort de conduite que les autres véhicules électriques.

Les super capacités récupèrent l’énergie non utilisée pour se charger, que ce soit celle des batteries pendant les phases de faible consommation, au démarrage par exemple, ou l’énergie cinétique dans les phases de décélération. Cette énergie cinétique est alors transformée en énergie électrique.
En plus de donner la pêche aux véhicules électriques, cette technologie P Cube permet d’aller plus loin et plus longtemps : l’autonomie et la durée de vie des batteries sont augmentées de 30%.

Le marché du transport électrique urbain

FIOR CONCEPT, l’ancien nom d’HELEM, a créé en 2000 la "Diabline", un véhicule électrique dédié au transport de personnes (6-8 places). 200 exemplaires de la Diabline sont en service à ce jour, dans différentes villes françaises telles qu’Aix en Provence, grâce notamment au soutien de la RATP (RATP Mobicité). Ces 11 ans de retour d’expérience ont permis d’optimiser la conception de la nouvelle gamme.

La gamme HELEM est homologuée « voies publiques » pour répondre aux besoins suivants :
- « Courant d’R » - Homologation type M2 pour le transport de passagers (12 à 14 personnes) disponible en 2013,
- « Colibus L7 » - Homologation quadricycle lourd pour le transport de marchandises (capacité de 6 m3), destiné au transport express tout comme le « Colibus Cargo », véhicule utilitaire pour parcs et jardins.

A La Réunion, les collectivités sont moteur dans la mise en place de transports utilitaires électriques. Elles ont déjà acquis des véhicules électriques, notamment pour les transports en commun et continuent à en acquérir.

Concernant l’évolution du marché au niveau européen, le cabinet JD Power prévoit qu’à l’horizon 2020, il y aura 745 000 véhicules électriques mis en circulation par an, dont 16% de VUL électriques (Véhicules Utilitaires Légers). Ces VUL devraient réaliser moins de 80 Km / jour. Selon les spécialistes, la motorisation électrique devrait générer un équilibre plus important entre VUL et VP (Véhicules Particuliers).

Des perspectives de développement pour la Réunion et au-delà

Dès le démarrage de HELEM OI, les marchés d’export vers les Mascareignes ont été étudiés. Dans l’évolution à 5 ans, l’usine d’assemblage pourrait se transformer en usine mère pour dupliquer le modèle vers des cibles identifiées : Maurice, Mayotte, Afrique du Sud, voir Australie.

A court terme, HELEM OI devra employer 5 à 15 emplois en direct, et le partage de la valeur ajoutée permettra la création d’emplois locaux indirect. A une échéance de 5 ans, une usine de 35 personnes identique au modèle métropolitain devrait être constituée.

Lire aussi : Le véhicule électrique made in Réunion

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik