Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > David Chane Tak Ming, podologue à Saint-Pierre (...)

David Chane Tak Ming, podologue à Saint-Pierre (spécial retour à la Réunion)


Comment rentrer travailler à la Réunion après des études et une période de mobilité ? En interrogeant ceux qui ont réussi leur retour sur l’île, le site RDM tente de donner quelques pistes. Nous avions laissé David en 2006 étudiant en pédicurie-podologie à Nantes. Cinq ans plus tard, il a ouvert son propre cabinet à Saint-Pierre.


JPEG - 919.8 ko
David Chane Tak Ming
Avec ma fiancée Audrey à la tour de Séoul.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots SVP ?

J’ai grandi à la Bretagne, puis au Chaudron, et enfin au centre-ville de St-Denis. J’ai aujourd’hui 27 ans et je suis diplômé de l’institut de formation en pédicurie-podologie de Nantes depuis 2008. Je viens d’ouvrir mon cabinet à Saint-Pierre.

Quel a été votre parcours de mobilité ?

Dès l’obtention de mon bac S, j’ai quitté La Réunion direction Toulouse pour une
année en STAPS. J’ai vite réalisé que la fac, ça n’était pas fait pour moi. Il est
très facile de s’y perdre (dans tous les sens du terme), surtout si on ne sait pas
exactement ce qu’on veut faire plus tard. J’ai alors préparé et obtenu mon concours d’entrée à Nantes pour être
pédicure-podologue. En passant, je conseille vivement cette partie de la France pour
les Réunionnais qui n’aiment pas la vie parisienne. Il y a beaucoup d’étudiants, ça bouge et il
ne pleut pas tant que ça... ou alors on s’y habitue vite.

Qu’avez-vous fait ensuite ?

Après trois ans d’études et mon diplôme en poche, j’ai travaillé en tant que remplaçant à
La Réunion. Après quelques mois, nous nous sommes rendus compte ma copine et moi que
ce n’était pas le moment de rentrer pour de bon. Il nous restait trop de choses à
découvrir et on avait envie de bouger. Nous sommes finalement partis à Shanghaï
pendant un an et demi, à la fac, reprendre des cours de mandarin. Parallèlement, je
travaillais pour des étrangers habitant Shanghai en tant que podologue à domicile,
et donnais des cours de français.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à rentrer à la Réunion ?

Avec le diplôme que j’ai, il est difficile de travailler ailleurs qu’en France. J’ai
pourtant essayé à Shanghaï, Hong-Kong et Séoul. Comme je n’avais pas envie de
travailler en Métropole, je suis rentré à La Réunion. Mais je serai bien resté
quelques années de plus en Asie. Pour être honnête, je n’avais pas très envie de rentrer, le séjour à Shanghai était tellement riche... Au coeur de l’Asie de l’Est, nous avons pu visiter la Chine,
le Japon, la Corée du Sud, Hong-Kong à moindre coût.

JPEG - 59.5 ko
David Chane Tak Ming
Jiao Tong University, Shanghai.

Avez-vous eu des difficultés (professionnelles ou autres) à vous réinstaller ?

Dans ma branche, c’est un peu particulier. Il y a beaucoup de papiers à régler, et
comme c’est la première fois que je m’installe, je ne savais trop par où commencer.
Mais le plus dur a été de trouver un endroit où ouvrir mon cabinet. Au niveau
financier, ce n’est pas simple non plus. Une installation coûte cher. Aujourd’hui mon objectif est de réussir professionnellement, et de m’installer à La
Réunion pour de bon.

Qu’avez-vous trouvé de changé à votre retour à la Réunion ?

La route des Tamarins surtout, que je trouve très pratique et très belle.

Quels sont les points de satisfaction / déception de votre retour ?

Revoir la famille était très important, je voulais voir grandir ma petite soeur et
mon petit frère. Et le cadre de vie à La Réunion, il faut l’avouer, est très
agréable.
Maintenant, c’est vraiment dommage de voir qu’à 18h, le centre-ville est désert. On
ne peut plus faire ses courses après 21h et il n’y a rien d’ouvert 24h/24 !

Avec le recul, tirez-vous un bilan positif de votre expérience de mobilité ?

Evidemment ces dernières années ont été très positives. Vivre et s’adapter à un
nouvel environnement est une expérience tellement enrichissante ! A Nantes, j’ai
appris à me débrouiller seul. A Shanghai, jamais je n’aurais pensé que mon anglais
allait autant s’améliorer. Et le fait de parler chinois m’a aussi permis d’être un
des représentants de la Réunion à l’Exposition universelle de Shanghai. (lire l’article Ambassadeurs de la Réunion en Chine : l’expérience de Shanghai)

Quels conseils donneriez-vous aux Réunionnais qui comme vous souhaiteraient rentrer sur l’île ?

C’est une question difficile. Chacun est différent. Certains veulent rentrer, mais
ne peuvent pas pour raisons professionnelles. D’autres trouvent la Réunion trop
petite et ont peur de s’ennuyer. Personnellement, je trouve que le cadre de vie à La
Réunion est idéal. Maintenant, le monde est vaste, on a tellement de choses à
découvrir ! Si j’ai un conseil à donner, c’est : profitez à fond, découvrez, faites
découvrir aux autres, et puis rentrez ! D’ailleurs, si ça peut intéresser quelques
uns, voici le blog qu’on tenait lorsqu’on était en Chine Audrey et moi : fact.over-blog.fr .

Lire aussi : David Chane Tak Ming, 22 ans, étudiant en pédicurie-podologie à Nantes

Voir le profil de David

Les interviews "Spécial Retour"

INSCRIPTION NEWSLETTER

inscrits
NOUS SUIVRE
1001 célébrités
LA PHOTOTHEQUE
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9779 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik