Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > ExperTIC : Mickaël Rivière, chargé de veille dans une (...)

ExperTIC : Mickaël Rivière, chargé de veille dans une SSII à Angers


La rubrique ExperTIC réalisée en partenariat avec le magazine Réunion Multimédia donne la parole à des spécialistes réunionnais des TIC qui travaillent hors de l’île. Basés en France et à l’étranger, ils nous livrent leur regard sur le marché réunionnais des TIC et du multimédia.


JPEG - 56.8 ko
Mickaël Rivière

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 26 ans et j’ai quitté l’île en 2007, après une Licence à l’IAE de la Réunion, pour poursuivre un Master dans une école d’ingénieurs à Angers. Là-bas, j’ai pu acquérir des compétences en gestion de projets et en management de l’information. Depuis 2009, je suis chargé de veille chez SINDUP, une SSII qui commercialise un logiciel de veille sur Internet. Je suis plus particulièrement en charge d’accompagner nos clients (e-commerce, distribution, finance…) dans leur stratégie de veille on-line : surveillance des concurrents, de leur marché et de plus en plus de leur e-réputation. En parallèle, je suis un passionné de tout ce qui a trait au web, notamment les médias sociaux, et leur impact sur notre vie quotidienne.

Quel est votre regard sur l’évolution de La Réunion sur le marché des TIC ?

Depuis que j’ai quitté l’île et malgré les 11 000 km qui nous séparent, j’ai toujours essayé de maintenir un lien avec le web réunionnais et je ne peux que me réjouir de son évolution. Je me souviens, en 2004, l’accès à l’ADSL dans les hauts de Saint Denis n’était pas encore possible et on remettait en cause le salon du multimédia au parc des expositions. Aujourd’hui cette image n’a plus court et le paysage du web réunionnais a vraiment évolué grâce à l’arrivée massive des FAI, l’accès à l’Internet mobile et surtout le dynamisme des acteurs locaux. Des agences comme Cahri ou Sillicon Village ont bouleversé le paysage local à travers notamment l’organisation d’événements tels que la Webcup ou les Tweetpéros.

Quels seraient les facteurs d’amélioration pour la Réunion sur ce marché ?

Selon moi le développement des TIC ne peut passer que par une adoption massive des usages numériques par les Réunionnais, particuliers et professionnels. Pour cela, il est nécessaire de multiplier les points d’accès à l’Internet à haut débit (fibre, Adsl, satellite, wimax…) et j’ai l’impression que ce mouvement est en train de s’amorcer dans l’île. Cela permettra à la Réunion de rattraper son retard par rapport à la Métropole, mais aussi Maurice qui est très dynamique dans le domaine. On peut compter sur les forces vives de la Réunion et la créativité des acteurs locaux. L’île dispose maintenant de formations suffisantes pour fournir de la main d’œuvre qualifiée et des projets comme BynarySec ou Meteo974 montrent bien qu’il peut exister une spécificité locale dans le secteur des multimédias.

Les habitants de la région où vous vivez sont-ils « branchés » TIC ?

Il n’est nul besoin d’être dans des grandes métropoles comme Paris, Lyon ou Marseille, pour mettre en place des dynamiques intéressantes. La région du Maine-et-Loire est proche de la Réunion, de par sa taille et son niveau de maturité à l’égard d’Internet, les usages numériques ici sont assez proches de ceux des Réunionnais. On peut relever des initiatives originales comme celle de Remi Laonës qui a modélisé Angers en 3D afin de donner plus de visibilité aux commerçants. Je pense aussi à des initiatives comme l’ouverture récente d’espaces de créativité, d’animation et d’expérimentation au sein des cantines numériques à Nantes et Rennes, d’associations fédérant les acteurs des TIC comme Atlantic 2.0 ou encore l’accompagnement et la valorisation des startups. Avec de telles initiatives, on se rend compte que l’adage « on est toujours plus fort à plusieurs » se justifie et que la Réunion aurait à gagner à adopter le même état d’esprit.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais tentés par un parcours dans les TIC ?

Je tiendrais le même discours que tout expatrié : n’hésitez pas aller voir ailleurs pour acquérir de nouvelles expériences et découvrir de nouveaux horizons, mais n’oubliez pas pour autant vos racines ! Selon moi, la diaspora réunionnaise reste un atout majeur pour l’île et c’est en grande partie à travers elle que le développement économique pourra s’effectuer. Je remercie en passant chaleureusement le site reunionnaisdumonde.com qui me permet de garder le contact avec mon île !

Article à paraître dans le magazine Réunion Multimédia

Voir le profil de Mickael Rivière

Le site mickael-riviere.com

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9786 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik