Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Spécial Retour à La Réunion : Christel Adnet, cadre (...)

Spécial Retour à La Réunion : Christel Adnet, cadre dans la parfumerie


Comment rentrer après une période de mobilité ? Quelles sont les difficultés rencontrées sur le marché du travail local ? Comment trouver un emploi à la Réunion ? Cadre en métropole dans le secteur de la parfumerie, Chistel est rentrée sur l’île après 20 ans de formation et d’expérience professionnelle. Un an après son retour, elle est toujours à la recherche d’un emploi et a revu ses prétentions salariales à la baisse


JPEG - 15 ko
Christel Adnet

Racontez-nous votre parcours de mobilité.

D’abord je viens de Sainte Clotilde, de parents fonctionnaires. J’ai quitté la Réunion en 1987 à la fin de ma seconde au Lycée Leconte de Lisle. Nous sommes partis vivre dans un petit village en Alsace. Puis j’ai fait des études supérieures de chimie à Strasbourg et un DEA à Lyon.

Quelles sont les raisons qui vous poussent à rentrer à la Réunion ?

Quitter la Réunion, île dans laquelle j’ai vécu des moments forts dans un environnement exceptionnel (nature, climat, melting pot culturel) a été un choc que je n’ai finalement jamais digéré. Mon coeur est toujours resté ici. Je venais en vacances chaque année à la Réunion. Un jour je me suis dit que je n’en pouvais vraiment plus.

Comment avez-vous préparé votre retour ?

Je n’ai rien préparé, mon retour s’est imposé comme une évidence. J’avais un travail fabuleux mais très stressant : chef de projet dans la création de parfum. Mon environnement était tout le contraire d’ici. Un jour, j’ai "pété un boulon" et j’ai démissionné.

Ressentez-vous des difficultés à vous réinstaller ?

En ce qui concerne l’installation physique, j’ai eu beaucoup de chance. Ma meilleure amie ayant fait sa vie ici, elle nous a accueilli mon fils et moi les bras ouverts. J’ai très rapidement trouvé un appartement sympa et j’ai inscrit mon fils à l’école le lendemain de notre arrivée. Tout s’est fait naturellement.

Et au niveau professionnel ?

Pour le travail, c’est un autre parcours. Mon secteur d’activité - la parfumerie - étant restreint et mon CV bien rempli (j’ai eu la chance de travailler deux ans à Singapour et j’ai été employée par les deux plus grandes entreprises mondiales de création de parfum), je savais que je ne pourrais pas retrouver quelque chose de similaire, que ce soit au niveau du salaire ou au niveau de la créativité. J’ai vite revu mes prétentions à la baisse mais cela n’a pas suffi. Après avoir fait le point sur mes désirs, j’ai décidé de me lancer dans un projet personnel, à savoir ouvrir une boutique de mode et de décoration. Malheureusement entre temps "la crise" est arrivée et j’ai mis mon projet sous l’oreiller en attendant des jours meilleurs. De ce fait je scrute les petites annonces tous les jours.

Dans quel « état » avez-vous trouvé votre secteur professionnel et plus généralement le marché du travail à la Réunion ?

Mon ex secteur professionnel est réduit a une peau de chagrin ici. Le monde de la parfumerie se joue au niveau mondial chez les grosses entreprises qui se rachètent les unes les autres, et dont les sièges et succursales se situent dans des endroits clés. Ce sont des entreprises internationales aux moyens gigantesques. Concernant le marché du travail à la Réunion, il me semble sclérosé. J’ai l’impression que beaucoup de contrats se font davantage lors de soirées plus suite à des parutions d’offres d’emploi. Il faut connaitre du monde, ce qui n’est pas mon cas.

Avec le recul, pensez-vous avoir fait le bon choix ?

Même si je n’ai pas encore trouvé de travail, je ne regrette rien. Ici je suis dans mon élément, mon fils est ravi également. C’était important pour moi de pouvoir lui offrir les mêmes conditions pour grandir que celles dont j’ai bénéficié. Le bonheur de se lever avec le soleil tous les jours. Croyez-moi, c’est énorme !

Quels conseils donneriez-vous aux Réunionnais qui comme vous souhaitent rentrer sur l’île ?

Qu’ils remplissent le plus possible leur carnet d’adresses, mais qu’ils n’hésitent pas à revenir. Malgré tous les changements survenus en deux décennies, la vie est très agréable ici.

Voir le profil de Christel

Voir d’autres interviews et infos "Spécial retour"

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik