Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Une journaliste américaine à La Réunion

Une journaliste américaine à La Réunion


Emma Jacobs est envoyée par la National Public Radio (équivalent américain de France Inter et de la BBC) pour réaliser des reportages sur l’île pendant deux mois. Voici les premières impressions de cette journaliste multimédia.


Une journaliste américaine à La Réunion

Pouvez-vous vous présenter svp ?

Je viens de Boston et je vis normalement à Philadelphie. Je suis à la Réunion pendant deux mois pour NPR, la radio publique américaine, dans le cadre d’un programme créé en mémoire d’un jeune journaliste qui est mort pendant une reportage en Chine : John Alexander. Ce programme envoie chaque année un journaliste quelque part dans le monde où la NPR n’a pas de correspondant. L’objectif : décrire un lieu et raconter des histoires que les Américains n’auraient pas normalement la chance d’entendre.

Pourquoi avez-vous choisi la Réunion ? Comment en aviez-vous entendu parler ?

L’histoire des DOM-TOM m’’intéresse depuis longtemps. J’ai passé du temps au Sénégal, où j’ai été sensibilisée à l’histoire française coloniale et post-coloniale. Mais le vrai déclic, c’est que j’ai hébergé une Réunionnaise qui visitait Philadelphie en juin dernier. Ce qu’elle m’a dit de la Réunion m’a fasciné... Tout comme les photos de l’île que j’ai vues par la suite et ce que j’en ai lu. J’ai donc proposé la Réunion comme destination à la NPR pour le projet. Et voila, je suis arrivée il y a un mois !

Quels sont les sujets que vous abordez dans vos reportages ?

Je m’intéresse aux sujets environnementaux mais aussi culturels. La Réunion est impressionnante par son rapport unique à la diversité, mais c’est quelque chose de difficile à communiquer à une audience américaine, qui n’a pas beaucoup de contexte. J’ai beaucoup pensé à ça récemment. Par exemple, je fais quelque chose sur les changements qui ont lieu à Mafate ; comment les gens (particulièrement les jeunes) décident de rester ou non dans cet endroit inusuel.

JPEG - 268.4 ko
"The camion-bars on the bay of Saint-Paul, on a quiet afternoon. These little restaurants are the one place you can count on to reliably be open and have everything from paninis to cigarettes"

Quelles sont vos premières impressions de notre île ?

C’est un peu cliché mais les cirques sont vraiment très beaux ! En tant que conductrice américaine, les virages des routes dans les hauts sont terrifiants, mais ça vaut la peine. Je ressens également des petites choses culturelles, comme le fait que les gens sont moins préoccupés par leurs portables dans les rues, que le rythme de la vie est plus tranquille.

Deux sites pour suivre le voyage d’Emma Jacobs :
- http://migrationnotebook.tumblr.com/
- http://nprontheroad.tumblr.com/
On the road : Travel with NPR reporters as they cover stories at home and around the globe !

Une journaliste américaine à La Réunion

EXTRAITS :

Une journaliste américaine à La Réunion For the next two months, I’m going to be sharing odds and ends here from my reporting trip to Réunion Island, a French overseas department located off Madagascar in the Indian Ocean. Reunion has a shark attack crisis, an active volcano and a unique history as a French colony with really diverse residents. I’ll be here for eight weeks trying to pin down what makes this place so unique, and explore the often tense intersection of globalization and conservation.

This postcard was the first picture I ever saw of Réunion Island.
It does a pretty good job of covering the basics of this remote French island located almost 6,000 miles from Paris off of Madagascar in the Indian Ocean.
You have one of the world’s most active volcanoes there in the bottom left. Those towns and beaches ring the edge of the island. Then the magical, green center of the island – where you’ll find those waterfalls - rises so quickly, I’ve felt my ears pop on the roads coming down. 

I have become completely addicted to Radio Freedom. Radio Freedom takes calls, for hours, ever day. Réunion’s most popular broadcaster calls itself “public radio” (I have no idea whether they hold pledge drives). But, in other respects, they achieve a level of “public” that American public media can only aspire to. Radio Freedom…

It’s great fun to be able to trek around from beach to mountain road to talk to people about how they adapt to the good parts of life here and the challenging ones.


Plus d’articles "GRANDS VOYAGEURS" / La page d’accueil AMERIQUE DU NORD / s’inscrire aux ALERTES

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9630 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik