Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Gilmé Albuffy, prix Talent de l’Outre-mer 2007

Gilmé Albuffy, prix Talent de l’Outre-mer 2007


"Agé de 28 ans, j’ai grandi à Sainte-Anne dans l’Est de la Réunion. Issu d’une famille modeste d’agriculteur, j’obtiens mon bac au Lycée Amiral Bouvet à Saint-Benoît en 1997. Motivé pour faire un beau métier, je m’envole vers la métropole pour entreprendre des études médicales à la Faculté de Médecine de Marseille. Je deviens Docteur en Chirurgie Dentaire en 2005. Je travaille en cabinet libéral et j’ai un poste d’Attaché Hospitalier au Centre de Soins Dentaires de la Faculté de Marseille".


JPEG - 29.3 ko
Gilmé Albuffy

Rencontre du CASODOM] et de ses lauréats (Comité d’Action Sociale en faveur Des Originaires des Départements d’Outre-mer En Métropole) - Article extrait du site www.casodom.com

Comment se sont déroulées vos études, secondaires, supérieures ?

J’ai fréquenté le Collège de Sainte-Anne, j’ai reçu le prix d’excellence en 5e. Au Lycée Amiral Pierre Bouvet de Saint-Benoît, je m’oriente dans la filière scientifique et obtient un bac S.

Encouragé par ma famille pour quitter le travail dans la terre, je voulais faire un métier manuel qui aide les autres. Je m’engage alors dans des études médicales à Marseille. A l’issu de la première année, je ne fais pas parti du numerus clausus tout en ayant la moyenne. Je décide de retenter ma chance. Parallèlement je me présente au concours de pilote de chasse dans la Marine Nationale, c’est un échec. A l’issu de la deuxième première année, après beaucoup de travail et un peu de chance, je suis admis en médecine mais je choisis de faire dentiste.

Au début de mes études odontologiques, je suis secouriste bénévole à la Protection Civile Urbaine de Marseille, activité que j’arrête lorsque les vacations cliniques au centre de soins dentaires commencent.

Je travaille en cabinet libéral dès fin 2003 en tant que remplaçant puis collaborateur.

Je soutiens ma thèse en Mai 2005 et deviens Docteur en Chirurgie Dentaire.

Encouragé par mes enseignants, j’accepte un poste d’Attaché Hospitalier au centre de soins dentaires me conduisant à encadrer les étudiants pendant leur formation clinique.

Je commence un Certificat d’Etude Supérieure en Biomatériaux, formation que j’abandonne avant les examens car manque de temps pour réviser ou plutôt mauvaise organisation !

Ayant la volonté de me perfectionner, je commence une formation post universitaire, il s’agit d’un Certificat d’Etude Universitaire en Prothèse Fixée, diplôme que j’obtiens en 2007.

Je donne une conférence lors du congrès annuel de l’Association Dentaire de France au Palais des congrès à Paris en Novembre 2007.

Je fais aussi parti de l’association handident où nous réalisons des soins sur des personnes handicapées n’ayant pas accès aux cabinets libéraux.

Je prépare cette année un Diplôme Universitaire en Implantologie Orale à côté de mon activité en cabinet libéral.

Parlez-nous de votre rencontre avec la France métropolitaine.

Les débuts sont très durs, j’ai quitté les champs de cannes pour atterrir en Cité Universitaire entouré de champs d’immeubles ! Nouveau cadre de vie, nouvelle culture, nouveau climat ajoutés au concours de médecine, beaucoup de facteurs font que l’adaptation est difficile. Je me fais quelques amis à la cité U parmi lesquels des réunionnais. A la faculté c’est la compétition pour réussir le concours. Je prends le taureau par les cornes et mets tout en œuvre pour atteindre mon objectif : faire parti du numerus clausus. La France m’a forgé un caractère de battant, elle m’a permis une ouverture sur le monde et de faire de belles rencontres.

Avez-vous eu des difficultés particulières liées à votre situation de « domien » ?

Cette situation de domien était un plus par rapport aux autres. Il est vrai qu’il y a eu des préjugés déplacés mais c’est aux oubliettes. En fait, j’étais le métisse qui attirait le regard, j’étais le petit oiseau des îles de mon chef de service. Je faisais découvrir aux autres mon île. La plus grande difficulté reste l’éloignement de la famille.

De gros efforts d’adaptation vous ont-ils été nécessaires ?

Il m’a fallu de gros efforts d’adaptation surtout au niveau de la nourriture, les plats réunionnais me manquaient. J’ai eu beaucoup de mal avec le climat, même si je suis dans le sud, en hiver il fait très froid quand même surtout quand le mistral pointe son nez. Ma volonté de m’en sortir restait intacte.

Quel jugement vous portez sur votre parcours personnel et quel sentiment en avez-vous gardé ?

J’ai choisi un parcours très difficile pour un métier qui l’est tout autant. J’ai du faire des sacrifices, j’ai du travailler plus que les autres pour en arriver là. J’ai du surmonter des difficultés matérielles et faire des choix. Il a fallu beaucoup de courage et de volonté avec un peu de chance pour avoir de la réussite.

Qu’avez-vous envie de conseiller aux jeunes « domiens » qui vous suivent ?

A la Réunion, j’allais pécher dans les ravines, je capturais des oiseaux à la colle, je chassais le tangue, j’entassais les cannes pendant que mon père et mes frères les coupaient, je vendais des bananes et des ananas au porte à porte. Aujourd’hui je suis chirurgien dentiste ! C’est un drôle de parcours, qui l’aurait cru ! Et bien je l’ai fait.

Il faut arrêter de regarder faire son voisin, il faut le faire et puis c’est tout. On a des regrets quand on n’a pas essayé, qui tente rien n’a rien. Il faut se fixer des objectifs et tout mettre en œuvre pour les atteindre.

Que vous a apporté la distinction "Talents de l’Outre Mer" 2007 ?

Cette distinction m’a apporté une grande satisfaction personnelle reconnaissant le parcours accompli, mais c’est surtout important pour ma famille. C’est à elle que je la dédie, elle a toujours été la pour me soutenir. Mes parents ont été félicités pour mon parcours et ils sont fiers de moi.

J’espère que mon exemple pourra déclencher des vocations et pousser les jeunes à aller au-delà de leur espérance. Pour gagner au loto il faut commencer par jouer !

Lire aussi :
- Gilmé Albuffy, 28 ans, Docteur en chirurgie dentaire à Marseille
- Spécial retour à la Réunion : Gilmé Albuffy, chirurgien dentiste à Saint-Benoît

Voir le profil de Gilmé

Lire aussi : Talents d’Outre-mer 2011 : appel à candidatures

- Nadia Payet, prix Talent de l’Outre-mer 2007

- Fabrice Fontaine, prix Talent de l’Outre-mer 2007

- Frédéric Grondin, prix Talent de l’Outre-mer 2007

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9639 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik