Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Olivier Cadarbacasse : du vin de Bordeaux au vin (...)

Olivier Cadarbacasse : du vin de Bordeaux au vin de Cilaos


Le vigneron réunionnais déjà connu pour son vin étiqueté "Allé di partou... La Réunion lé la" vient de racheter le Chai de Cilaos aux enchères, avec son ami d’enfance l’homme d’affaires Bruno Fontaine. Objectif : développer une filière viticole pérenne à la Réunion. Une véritable renaissance après un an et demi de fermeture pour le vin de Cilaos et une reprise d’activité pour les vignobles les plus hauts de France !

Retrouvez Olivier Cadarbacasse au TEDx Réunion le 9 février 2019 - à suivre en live sur la page www.facebook.com/tedxreunion


Les porteurs du projet

Propriétaire du Château Moulin de Beauséjour à Saint-Jean-de-Blaignac, Olivier Cadarbacasse exploite avec son épouse 36 hectares de vigne dans la région bordelaise. Ce Réunionnais producteur de vin présente des bouteilles aux couleurs de son île natale avec l’étiquette "Allé di partou... La Réunion lé la" et organise chaque année une Journée de la Réunion à Bordeaux.

Bruno Fontaine, chef d’entreprises du sud de l’île, notamment dans le secteur du transport.

La naissance du projet de reprise

Olivier Cadarbacasse : Avant toutes chose, il faut savoir que le projet Cilaos me permet d’allier mes deux passions : mon île natale et le Vin. Cela faisait longtemps que j’avais entendu parler des problèmes financiers du chai de Cilaos. Ils m’avaient d’ailleurs déjà contacté quatre ans auparavant pour que j’essaie d’apporter une solution à leurs difficultés. A l’époque, ma solution n’avait pas convenu à l’ensemble des coopérateurs. Depuis, le temps a passé et la situation s’est dégradée jusqu‘à la liquidation judiciaire. Lors d’une discussion avec mon ami d’enfance Bruno Fontaine, chef d’entreprises installé dans le sud de l’île, celui-ci m’a proposé de nous associer pour ne pas laisser mourir le patrimoine viticole réunionnais. C’était évident… Lui comme moi sommes attachés à notre île natale. Nous essayons d’ailleurs de promouvoir, au-delà des frontières, le vivre-ensemble réunionnais dont nous sommes immensément fiers.

Les partenaires / parties prenantes du projet

Avec ma femme, nous avions le savoir-faire, mais ne pouvions pas nous lancer dans cette aventure sans le soutien non seulement financier mais humain de Bruno, passionné comme moi par notre île natale. Nous avons donc décidé de reprendre les actifs du chai de Cilaos lors de sa vente aux enchères, en ayant pris soin de rencontrer au préalable les différents acteurs impliqués dans la viticulture de Cilaos : la mairie, le conseil départemental, ainsi que quelques viticulteurs souhaitant trouver un débouché commercial à leur production. La chambre d’agriculture de la Réunion nous aide également dans les démarches de création de cette nouvelle structure 100 % réunionnaise.

Le concept

Le concept est simple : les vignerons produisent leur raisin et nous les accompagnons dans cette démarche en leur apportant notre conseil et notre savoir-faire. Nous leur achetons leur production avec un contrat d’achat en bonne et due forme. Nous vinifions au chai et commercialisons les bouteilles produites.

L’objectif

L’objectif est de redynamiser et développer la filière viticole à la Réunion. Pour cela, nous allons essayer de fédérer les viticulteurs existants afin qu’ils nous fassent confiance et qu’ils nous suivent dans cette aventure. Le but est de remettre en état les parcelles en vignes qui ont été délaissées et d’augmenter les surface viticoles grâce au soutien de la mairie qui s’est engagée à nous louer des terres disponibles sur la commune. Nous allons donc planter de nouvelles parcelles après les avoir terrassées. C’est un travail titanesque mais qui en vaut la peine. Première cuvée début 2020 !

Le travail entre la Réunion et Bordeaux

Cela demande beaucoup d’organisation et cela prend beaucoup de temps. Au début de notre réflexion sur le projet Cilaos, je faisais des aller-retours vers la Réunion ponctuellement. Mais très vite, nous nous sommes rendus compte avec ma femme que la remise en état de marche du Chai de Cilaos allait demander beaucoup de temps et d’énergie. Avec Véronique, ma femme, et Bruno Fontaine, notre associé, nous avons convenu qu’il fallait être physiquement présents sur l’ile pour ce nouveau challenge. Nous avons décidé de changer nos plans, de nous installer momentanément à la Réunion et de faire des aller-retours réguliers vers notre propriété de Gironde où nous avons une équipe de professionnels qui effectuent le travail au quotidien. Nous sommes en relation avec mon second d’exploitation et il est prévu que j’y sois à des moments incontournables tels que les vendanges, les vinifications, nos journées portes ouvertes…Depuis 16 ans, j’ai pu transmettre mes méthodes de travail et nous sommes une véritable équipe.

Les synergies possibles

Il y a beaucoup de synergies possibles entre nos deux activités. Tout d’abord, nous allons continuer à organiser la Journée de la Réunion dans notre vignoble de Bordeaux. Cette année, elle se déroulera le dimanche 12 mai avec une soirée dansante la veille. La dernière édition avait réuni 2 500 personnes et fut une vraie réussite. Nous voulons réellement créer un pont symbolique entre l’ile de la Réunion et le Sud-Ouest. C’est l’occasion pour nous de mettre en valeur toute la richesse du patrimoine de la Réunion tant culturel que culinaire et humain… Comme pour les deux éditions précédentes, nous allons proposer aux visiteurs de découvrir les produits de la Réunion, de déguster des plats cuisinés typiquement réunionnais, d’écouter du Séga et du Maloya joués par différents groupes musicaux sur notre scène d’un jour… D’autre part, il me sera également possible de présenter les vins de Cilaos à mes différents distributeurs internationaux. Nous espérons obtenir de nouveau le soutien de nos différents partenaires : le Conseil Départemental de la Réunion, l’IRT, Colipays, Rhum Métis !


Lire aussi :
- Olivier Cadarbacasse, viticulteur dans le Bordelais (2011)
- Réunionnais et producteurs de vin - Dossier (dossier)
- Bordeaux fête la Réunion en grand


Plus de parcours CHEFS D’ENTREPRISES / SPÉCIAL RETOUR

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
9169 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik