Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Athéna Ah-Tchine, étudiante en chinois à Shanghai

Athéna Ah-Tchine, étudiante en chinois à Shanghai


« Apprendre la langue et recréer le lien perdu entre ma famille en Chine et à la Réunion... J’ai décidé de faire une pause dans mes études, avant le master, et de venir ici étudier à East China Normal University pendant un an ».


Pouvez-vous vous présenter svp ?

Athéna, 22 ans, originaire de Saint-Pierre. J’ai vécu à la Réunion depuis ma naissance jusqu’à mes 18 ans, âge auquel je me suis envolé pour Toulouse pour passer un bachelor en école de commerce. Je suis donc diplômée de ce bachelor en commerce et marketing (bac +3) et je vis maintenant à Shanghai, en Chine.

Quel a été votre parcours de "mobilité" ?

La première fois que j’ai quitté l’île, c’est à 18 ans. Le bac tout juste en poche, je partais déjà pour Toulouse pour mon école de commerce. J’avais toujours su que je voulais découvrir l’Europe après le lycée. Le prix à payer était assez cher (quitter ma famille, mes amis, ma belle île…) mais à peine arrivée à Toulouse, ma nouvelle vie commençait !

J’entamais déjà mon premier voyage au sein de cette école à Tokyo, au Japon pour mon séminaire d’intégration. Ce fut le début de nombreux voyages et semestres à l’étrangers, en Irlande, Finlande, Grèce, Thaïlande et plus récemment en Chine. C’est donc lors de mon dernier semestre d’échange que j’ai pu pour la première fois, marcher dans les traces de mes ancêtres et mettre le pied en Chine continentale.

Pourquoi la Chine ?

Venant d’une famille avec des origines chinoises, j’ai été depuis toute petite plongée dans la culture chinoise. Mais je me suis toujours posé des questions par rapport à mes ancêtres, leurs histoires. C’est pour cela que j’ai décidé de faire une pause dans mes études, avant le master, et de partir en Chine. Objectifs : perfectionner mes connaissances en chinois et recréer ce lien perdu entre les membres de ma famille en Chine et à la Réunion. Je suis donc actuellement étudiante à East China Normal University dans le programme d’apprentissage du chinois pour une durée d’un an. 

Quel est votre regard sur Shanghai ?

Shanghai est pour moi comme une zone de confort en Chine. Avec sa population importante d’expatriés, ses influences gastronomiques et architecturales occidentales, l’adaptation n’a pas été très difficile. Shanghai est un peu comme l’Europe de Chine. Malgré cela, j’essaye toujours de me rapprocher du style de vie chinois, de fréquenter les locaux et d’avoir une perception plus chinoise qu’étrangère. Vivre à Shanghai est une expérience très intéressante, chaque jour ne ressemble à aucun autre. La vie y est pleine d’aventures et de rebondissements. J’ai souvent rencontré des locaux prêts à m’aider malgré la barrière de la langue. Même en étant dans une grande ville, on peut trouver des gens aimables et volontaires pour nous aider et c’est ce qui m’a touché le plus dans cette ville. 

Que vous apporte l’expérience de la mobilité ?

Quitter la Réunion assez jeune m’a permis de gagner en maturité et responsabilité, mais surtout cela m’a permis de m’ouvrir au monde. J’ai pris de plus en plus conscience qu’il y a avait de nombreuses opportunités à saisir ailleurs et surtout de nombreuses choses à découvrir. Quitter la Réunion a été une vraie révélation, un vrai tremplin pour mes futurs objectifs professionnels et personnels !

Quels ont été les avantages / inconvénients de venir de la Réunion ?

Venant de cette île si spéciale m’a beaucoup aidé à me différencier des autres. Si certaines personnes connaissent, il m’est quand même souvent arrivé de donner des cours de géographie à mes interlocuteurs. Ce profil de « fille des îles » dont seulement quelques personnes connaissent la localisation m’a beaucoup aidé pour me faire des connections. Les gens sont curieux et montrent beaucoup plus d’intérêt quand je leurs dis que je viens d’un territoire d’outre-mer français et non de la capitale parisienne par exemple.

L’un des inconvénients est le manque de connections parfois, dans le milieu professionnel ou pour trouver des stages. Quand je voyais que la moitié de mes camarades de classes avaient leur famille qui travaillait dans les entreprises avoisinantes, je me sentais un peu délaissée. Cela a donc été le challenge principal de mes années universitaires : essayer de se faire des connections en partant de plus ou moins zéro.

Quels sont vos projets ?

Ayant récemment repris contact avec ma famille en Chine des deux côtés de mes parents, mon objectif pour le moment est de me concentrer sur mon apprentissage du chinois afin de pouvoir reconstruire ce lien perdu entre ces deux familles. Je reste ouverte à un potentiel stage ou offre d’emploi en Chine ou en Asie. Je souhaite aussi reprendre mon master l’année prochaine à l’étranger, afin de poursuivre mon ouverture à l’international.

Qu’est-ce qui pourrait vous convaincre de revenir habiter à la Réunion ?

Une opportunité de travail entre la Réunion et la Chine !

Qu’est-ce qui vous manque de votre île ?

Son climat et sa nature, l’air frais, les montagnes, la mer à perte de vue... Étant une fille du soleil, j’ai eu l’habitude toute ma vie d’avoir le teint légèrement bronzé, le soleil toute l’année et la verdure autour de moi. Vivre dans un pays avec quatre saisons, des températures parfois extrêmes, des grattes ciels tout autour et une population très nombreuse a été un réel choc pour moi ! 

Quels objets de la Réunion avez-vous apporté dans vos valises ?

Les incontournables sont pour moi le drapeau de la Réunion - que je prends régulièrement en photo sur des sites et qui ne quitte jamais la décoration de ma chambre- ; un pot de miel car cela m’aide à aller mieux dans les moments de maladie, du chocolat à la fleur de sel de Saint-Leu, du curcuma car on ne peut que soigner le mal du pays par un bon carry poulet ! Ces objets sont toujours avec moi et à chaque voyage retour à la Réunion, je me fais un plaisir de remplir mes réserves ! 

JPEG - 357.7 ko
En Laponie - Finlande

Avez-vous des contacts avec des Réunionnais ?

Je suis toujours en contact avec la plupart de mes proches restés sur l’île et au fur et à mesure de mes voyages, j’ai eu l’opportunité de rencontrer de nombreux Réunionnais ! Venant d’une île assez petite, peu connue, j’ai été plusieurs fois étonnée de rencontrer des Réunionnais ou des personnes connaissant bien l’île. J’ai en quelque sorte toujours eu un lien avec la Réunion. Partout où j’allais, il y a avait soit un Réunionnais dans ma promo, soit un ami d’ami était réunionnais, ou la personne elle-même était venue à la Réunion... Comme quoi, la population réunionnaise n’est pas si petite que ça ! 

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

Après avoir quitté la Réunion il y a bientôt quatre ans et avoir vécu dans quelques autres pays, je trouve qu’il y a de nombreux progrès qui ont été faits au niveau de la vie sur l’île. De mon point de vue, de nombreux efforts sont faits et sont en progression pour améliorer le cadre de vie, l’environnement... La Réunion reste une petite île, au fin fond dans l’océan Indien, mais tout de même réceptive aux nouveautés et technologies venant d’ailleurs.

D’un point de vue économique, il me semble toujours aussi difficile de trouver un travail en tant que jeune, même avec X diplômes. A la Réunion pour quelques mois début 2019, je m’étais donné pour objectif de trouver un emploi à temps partiel, ou un intérim mais j’ai malheureusement dû faire face à la réalité du marché du travail. Même en postulant à plusieurs offres ou agences, je n’ai rien trouvé. Malgré des heures à peaufiner mon CV, trois années passés en école de commerce et trois stages à mon actif, je n’ai jamais eu aucun retour suite à mes candidatures...

Voir le profil d’Athéna Ah-Tchine / 89 membres en Chine / 157 articles en Chine

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
10524 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik